Conflit de travail à l'aluminerie ABI de Bécancour - La ministre Vien a convoqué les parties

QUÉBEC, le 6 févr. 2018 /CNW Telbec/ - La ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et députée de Bellechasse, Mme Dominique Vien, annonce qu'elle a convoqué les parties concernées par le conflit de travail à l'aluminerie ABI de Bécancour, qui fait face à une impasse, pour des rencontres qui auront lieu le vendredi 9 février à Québec.

Citations :

« L'actuel conflit à l'aluminerie ABI de Bécancour est de nature privée. C'est la responsabilité des parties de s'entendre. Toutefois, compte tenu du fait que les négociations n'ont pas repris depuis le 11 janvier dernier, et bien que le gouvernement ait déjà offert son aide, notamment grâce à des services de conciliation, je considère qu'il est temps de convoquer les parties patronale et syndicale afin de faire le point sur la situation. »

Dominique Vien, ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière‑Appalaches et députée de Bellechasse

« L'apport de l'aluminerie ABI contribue de façon importante au développement et à la vitalité économiques de la région du Centre-du-Québec. Notre gouvernement suit le dossier de près et continuera de déployer les efforts nécessaires afin que les parties en arrivent à une entente négociée. »

Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

« Le conflit de travail impliquant l'aluminerie ABI et ses 1 030 travailleuses et travailleurs a des répercussions économiques pour l'ensemble de la région de la Mauricie. Les deux parties doivent reprendre les négociations afin de dénouer cette impasse qui affecte un grand nombre de familles mauriciennes. »

Le caucus des députés de la Mauricie

Julie Boulet, ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette

Marc H. Plante, député de Maskinongé et adjoint du premier ministre pour les régions

Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières

Pierre Michel Auger, député de Champlain

Pierre Giguère, député de Saint-Maurice et adjoint parlementaire du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

  Faits saillants :

  • Les trois conventions collectives sont échues depuis le 22 novembre 2017.
  • Dès le 9 novembre 2017, le directeur de la médiation-conciliation, de la prévention et de l'arbitrage a contacté les parties afin d'offrir des services de conciliation.
  • Le 22 novembre 2017, à la demande de l'employeur, un médiateur‑conciliateur a été nommé au dossier par le gouvernement. À ce jour, 20 rencontres de conciliation ont eu lieu.
  • Les 9 et 10 janvier 2018, les membres des syndicats ont refusé la dernière offre globale et finale de l'employeur et ont voté pour un mandat de grève.
  • Le 11 janvier 2018, l'employeur a décrété un lock-out, conformément aux dispositions du Code du travail.
  • L'aluminerie ABI de Bécancour est l'employeur privé le plus important de la région du Centre-du-Québec.

 

Source :

Renseignements :

 Florent Tanlet

 Attaché de presse

 Cabinet de la ministre responsable du Travail

 et ministre responsable de la région

 de la Chaudière-Appalaches

 Tél. : 418 643-7623

Relations avec les médias

Direction des communications

Ministère du Travail, de l'Emploi

et de la Solidarité sociale

Tél. : 418 643-9796

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2018/06/c4814.html

Partager