Hausse du salaire minimum à 12 $ l'heure - Améliorer la qualité de vie des travailleurs à faible revenu sans nuire aux entreprises

QUÉBEC, le 17 janv. 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec annonce une hausse du taux général du salaire minimum. Celui-ci augmenterait de 0,75 $ et atteindrait ainsi 12 $ l'heure à compter du 1er mai 2018. Il s'agirait, en dollars, de la hausse du salaire minimum la plus importante de l'histoire du Québec.

La ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière‑Appalaches et députée de Bellechasse, Mme Dominique Vien, a expliqué que cette hausse respecte le cadre du plan quadriennal visant à atteindre, en 2020, un ratio équivalent à 50 % du salaire horaire moyen, sans l'excéder.

Cette situation s'explique aussi grâce à la vitalité de l'économie québécoise, qui a notamment fait en sorte que le salaire horaire moyen a augmenté plus rapidement que le laissaient croire les prévisions.

Citation

« En janvier 2017, nous avons été audacieux et innovants en annonçant une hausse progressive du salaire minimum, dont un des objectifs est d'assurer une concordance avec l'évolution de la situation économique du Québec. La bonne performance économique du Québec nous autorise à augmenter de façon substantielle le salaire minimum. Dès le 1er mai 2018, le salaire minimum serait augmenté de 0,75 $ pour atteindre 12 $ l'heure. Cette hausse viendrait améliorer la qualité de vie des travailleurs à faible revenu en plus de favoriser l'incitation au travail, d'augmenter le revenu net disponible et de contribuer à réduire l'incidence de la pauvreté, sans nuire à l'emploi et à la compétitivité de nos entreprises. »

Dominique Vien, ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière‑Appalaches et députée de Bellechasse

Faits saillants

  • À compter du 1er mai 2018, le taux général du salaire minimum passerait à 12 $ l'heure (+0,75 $), le salaire minimum payable aux salariés rémunérés au pourboire serait à 9,80 $ l'heure (+0,35 $) et celui des cueilleurs de framboises ou de fraises passerait respectivement à 3,56 $ (+0,23 $) et 0,95 $ (+0,06 $) du kilogramme.
  • Lors de l'annonce de la hausse progressive du salaire minimum en 2017, le gouvernement du Québec a annoncé un plan quadriennal visant à atteindre, en 2020, un ratio équivalant à 50 % du salaire horaire moyen.
    • Selon les prévisions de 2017, le salaire horaire moyen devait se situer pour 2018-2019 à 23,73 $. Le salaire minimum aurait alors été porté à 11,75 $ l'heure (+0,50 $) le 1er mai 2018.
    • Or, selon les dernières prévisions disponibles, le salaire horaire moyen se situerait pour 2018-2019 à 24,25 $ l'heure. Une hausse du salaire minimum à 12 $ l'heure (+0,75 $) le 1er mai 2018 permettrait d'atteindre un ratio équivalant à celui initialement visé pour l'année 2018-2019 et s'inscrit dans la poursuite de l'atteinte d'un ratio de 50 % en 2020.
  • La hausse de 0,75 $ du taux général du salaire minimum représenterait une augmentation de 6,67 % par rapport au taux actuel. Il s'agit d'une augmentation annuelle du revenu disponible variant entre 462 $ et 979 $, selon le nombre d'heures travaillées et le type de famille économique (monoparentale, ayant un enfant, ayant deux enfants, couple sans enfant disposant d'un revenu).
  • Cette hausse profiterait à 352 900 salariés, soit 214 300 femmes et 138 600 hommes.
  • À 12 $ l'heure, le 1er mai 2018, le Québec aurait le troisième taux le plus élevé des provinces canadiennes, derrière l'Alberta et l'Ontario.
  • Selon les prévisions du ministère des Finances, cette hausse du salaire minimum augmenterait le pouvoir d'achat des salariés concernés de 4,83 points de pourcentage.
  • Le plan quadriennal fait en sorte d'assurer pour les entreprises une prévisibilité de la hausse du salaire minimum dès 2020.
  • Le règlement est prépublié à la Gazette officielle du Québec ce matin, pour une consultation de 45 jours.

Lien connexe :

Vidéo sur les modalités de la hausse du salaire minimum

 

Source :

Renseignements :

Florent Tanlet

Attaché de presse

Cabinet de la ministre responsable du Travail

et ministre responsable de la région

de la Chaudière-Appalaches

Tél. : 418 643-7623

Relations avec les médias
Direction des communications
Ministère du Travail, de l'Emploi
et de la Solidarité sociale
Tél. : 418 643-9796

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2018/17/c6219.html

Partager