Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 - Les régions aux commandes : une véritable révolution est en cours en Abitibi-Témiscamingue

VAL-D'OR, QC, le 27 févr. 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec a dévoilé, en décembre dernier, la nouvelle Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022. Fruit d'une vaste consultation qui a permis à toutes les régions, dont l'Abitibi-Témiscamingue, de déterminer leurs priorités, cette stratégie guidera les actions du gouvernement du Québec pour les prochaines années.

Pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue, le comité directeur, chargé de déterminer les priorités régionales, a établi les suivantes :

Milieux de vie et cohabitation :

  • Favoriser une cohabitation harmonieuse et un dialogue social inclusif avec les Premières Nations
  • Agir pour offrir des conditions de vie favorables et des milieux de vie stimulants et sécuritaires afin d'améliorer le développement global, la santé, le bien-être de la population

Diversification économique et main-d'œuvre :

  • Accroître le niveau de qualification et de diplomation tout en développant une culture de formation, d'apprentissage et de perfectionnement en continu
  • Consolider et diversifier les filières agricole, forestière, minière, touristique et d'avenir au sein de l'économie régionale

Attractivité et développement technologique :

  • Favoriser et soutenir la desserte en Internet haute vitesse et la téléphonie cellulaire sur l'ensemble du territoire de la région
  • Renforcer l'attractivité de l'Abitibi-Témiscamingue pour favoriser l'établissement et la rétention de nouveaux arrivants

Il s'agit d'un véritable changement de culture. Désormais, les décisions se prendront du bas vers le haut. En effet, le gouvernement alignera ses actions sur les priorités déterminées par les acteurs régionaux. Les ministères et organismes gouvernementaux devront ainsi adapter leurs actions de façon à répondre à ces priorités.

Citations :

« Une véritable révolution est en cours dans les milieux municipal et régional. Déjà, nous avons reconnu les municipalités en tant que gouvernements de proximité et aujourd'hui, nous allons encore plus loin dans la plus grande décentralisation des pouvoirs de l'histoire municipale du Québec. Avec la nouvelle stratégie pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires, le gouvernement sera véritablement au service des régions. Dans le nouveau Québec, les régions sont aux commandes. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« Avec la nouvelle stratégie, il est fini, le temps où Québec dictait aux régions quoi faire.
En Abitibi-Témiscamingue, ce sont les citoyennes et citoyens de la région qui alimenteront les orientations des ministères et organismes gouvernementaux pour assurer le dynamisme de notre territoire. Nous entrons dans une nouvelle ère : celle d'un partenariat fort avec les gouvernements de proximité pour assurer leur développement. »

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et ministre responsable de la région du Nord-du-Québec

« Avec la Stratégie, nous travaillerons ensemble pour assurer l'occupation et la vitalité
de nos territoires en élaborant des projets durables qui répondent aux défis propres
à l'Abitibi-Témiscamingue. »

Guy Bourgeois, député d'Abitibi-Est

Faits saillants :

  • En 2017, le ministre Coiteux, accompagné des ministres responsables des régions, a effectué une tournée de consultation auprès des élus municipaux et régionaux afin de recueillir les priorités des régions et les projets à mettre en œuvre pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires.
  • Les élus en région ont mis sur pied des comités directeurs qui ont réalisé des exercices de réflexion et de concertation dans leur communauté. Les priorités qu'ils ont établies constituent le cœur de la nouvelle stratégie. Une partie entière de cette dernière est d'ailleurs consacrée aux priorités propres à chacune des régions,
    à raison d'un chapitre par région. Les priorités formulées pourront, au besoin, être révisées à compter de 2019.
  • Afin d'assurer le succès de cette stratégie, le gouvernement, par l'intermédiaire de ses ministères et organismes, devra adapter ses actions et ses programmes de manière à répondre aux priorités régionales. L'intervention des ministères sera inscrite dans des plans d'action qui devront être rendus publics d'ici mars 2018. Ces derniers seront ensuite regroupés dans un plan d'action commun à l'été 2018.
  • Pour appuyer la Stratégie, le gouvernement du Québec a adopté trois projets de loi ambitieux :
    • Loi accordant le statut de capitale nationale à la Ville de Québec et augmentant à ce titre son autonomie et ses pouvoirs;
    • Loi visant principalement à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité et à augmenter à ce titre leur autonomie et leurs pouvoirs;
    • Loi augmentant l'autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal, métropole du Québec.
  • Le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire soutiendra les priorités des régions en finançant des projets durables sur tout le territoire grâce à différents fonds :
    • Fonds de développement des territoires;
    • Fonds d'appui au rayonnement des régions;
    • Fonds de développement économique de Montréal;
    • Fonds de la région de la Capitale-Nationale.

Lien connexe :

Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 comprenant une version complète, une version en bref ainsi qu'une capsule vidéo de présentation : https://www.mamot.gouv.qc.ca/

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2018/27/c7364.html

Partager