Plan économique du Québec - Le gouvernement du Québec agrandit son réseau d'aires protégées dans l'Outaouais et sur la Côte-Nord

QUÉBEC, le 17 août 2018 /CNW Telbec/ - Dans le cadre du discours sur le budget 2018-2019, dans lequel le gouvernement du Québec a annoncé l'injection de sommes sans précédent dans le secteur de l'environnement, des crédits de 40,9 M$ ont été réservés afin d'assurer la gestion efficace et la valorisation du réseau d'aires protégées du Québec.

Le gouvernement du Québec progresse vers l'atteinte de ses objectifs en matière d'aires protégées. Ainsi, il bonifie aujourd'hui son réseau dans les régions de l'Outaouais et de la Côte-Nord.

Fort des engagements gouvernementaux pris au cours de la dernière année, le réseau d'aires protégées du Québec est appelé à passer de 9,40 % à 10,29 %. Les écosystèmes terrestres et d'eau douce sont protégés à 9,99 % et augmenteront à 10,78 % (l'objectif est fixé à 17 % d'ici 2020), alors que la proportion des milieux marins protégés passera de 3,65 % à 4,31 % (objectif : 10 %). Quant au territoire du Plan Nord, actuellement protégé sur 10,95 % de sa superficie, il verra cette proportion atteindre 11,68 % (objectif : 20 %).

C'est ce qu'a fait savoir aujourd'hui la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, de concert avec la ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l'Outaouais, Mme Stéphanie Vallée, et le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Pierre Arcand.

Dans la région de l'Outaouais, le gouvernement du Québec annonce son intention de créer quatre nouvelles réserves de biodiversité projetées :

  • La réserve de biodiversité projetée Noire-Coulonge, d'une superficie de 847 km2;
  • La réserve de biodiversité projetée de la Rivière-Fortier, d'une superficie de 565 km2;
  • La réserve de biodiversité projetée Cabonga, d'une superficie de 208 km2;
  • La réserve de biodiversité projetée Mashkiki, d'une superficie de 35 km2.

Le gouvernement annonce également son intention de créer une réserve écologique dans une partie du domaine Kenauk. Située à proximité de Montebello, la future réserve écologique de l'Érable-Noir, d'une superficie de 5 km2, contribuerait au projet de corridor forestier d'importance majeure prévu entre le parc national du Mont-Tremblant et le domaine Kenauk acquis en partie par Conservation de la nature Canada.

Québec annonce aussi son intention d'agrandir de 139 km2 le territoire des actuelles réserves de biodiversité projetées du Domaine-La Vérendrye et du Mont-O'Brien.

Cela permettra d'augmenter la proportion d'aires protégées de 4,05 % dans la région de l'Outaouais, actuellement de 6,58 %. De plus, la proportion des territoires protégés dans les régions voisines des Laurentides et de la Mauricie augmenta respectivement de 0,75 % et 0,48 %, grâce à la réserve de biodiversité projetée de la Rivière-Fortier, ce qui portera à 8,46 % et à 7,22 %, respectivement, la superficie protégée de ces territoires.

Dans la région de la Côte-Nord, le gouvernement du Québec fait connaître son intention de créer cinq réserves de biodiversité projetées :

  • La réserve de biodiversité projetée de l'Est-du-Caniapiscau, d'une superficie de 929 km2;
  • La réserve de biodiversité projetée du Lac-Lutaud, d'une superficie de 810 km2;
  • La réserve de biodiversité projetée du Lac-Matinipi, d'une superficie de 48 km2;
  • La réserve de biodiversité projetée du Marais-de-la-Baie-de-Sept-Îles, d'une superficie de 25 km2;
  • La réserve de biodiversité projetée de l'Archipel-des-Sept-Îles, d'une superficie de 69 km2.

La création de ces cinq réserves de biodiversité projetées haussera la proportion d'aires protégées de 0,52 % dans la région de la Côte-Nord.

Des consultations officielles se tiendront au sujet de tous ces projets d'aires protégées.

Citations :

« La protection de ces territoires vient enrichir significativement notre réseau national d'aires protégées. Ces nouvelles aires protégées permettent de sauvegarder des territoires d'un grand intérêt, notamment sur les plans écologique et culturel. Elles constituent autant de territoires voués à la protection du milieu naturel, à la découverte de la nature et à la récréation. Avec elles, nous contribuons à la préservation de la diversité biologique au Québec et, par conséquent, à la préservation de la vie humaine, à notre bénéfice et à celui des générations qui nous suivront. »

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Avec l'importante annonce faite aujourd'hui, notre gouvernement assure une représentation des espèces typiques qu'on retrouve en Outaouais et sur la Côte-Nord. La population de ces régions pourra donc profiter de milieux exceptionnels où les bienfaits de la nature sont nombreux, tout en sachant que les générations futures en bénéficieront également. »

Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l'Outaouais

Pierre Arcand, ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

Faits saillants :

  • Cette annonce de l'agrandissement du réseau d'aires protégées en Outaouais et sur la Côte-Nord vient s'ajouter aux annonces faites le 8 août 2018 et aujourd'hui dans d'autres régions du Québec :
    • Le 8 août 2018, le gouvernement du Québec a annoncé son intention d'attribuer le statut de réserve de biodiversité, un statut permanent de protection, à cinq milieux naturels de la région de l'Abitibi-Témiscamingue; il s'agit de la réserve de biodiversité Opasatica, d'une superficie de 334 km2, de la réserve de biodiversité Kakinwawigak, d'une superficie de 243 km2, de la réserve de biodiversité de la Moraine-d'Harricana, d'une superficie de 364 km2, de la réserve de biodiversité du Marais-du-Lac-Parent, d'une superficie de 518 km2, et de la réserve de biodiversité des Dunes-de-la-Rivière-Attic, d'une superficie de 98 km2;
    • Aujourd'hui même, le 17 août 2018, le gouvernement du Québec a annoncé son intention de créer trois réserves de biodiversité projetées sur l'île d'Anticosti, sur la Côte-Nord; il s'agit de la réserve de biodiversité projetée de la Pointe-Ouest, d'une superficie de 120 km2, de la réserve de biodiversité projetée de la Rivière-Jupiter, d'une superficie de 992 km2, et de la réserve de biodiversité projetée de la Pointe-Est, d'une superficie de 75 km2;
  • Cette décision permettra de bonifier de 0,21 % le réseau d'aires protégées du Québec, qui atteint actuellement 9,40 %. De plus, la superficie des zones terrestres faisant l'objet de mesures de protection au Québec étant à 9,99 %, elle augmentera de 0,24 %, alors que l'objectif est de 17 %. Elle fait également avancer le Québec vers son objectif de protéger 20 % du territoire du Plan Nord, en augmentant de 0,15 % la part d'aires protégées sur ce territoire.
  • La mise en réserve d'un territoire par l'attribution d'un statut provisoire permet d'assurer sa protection jusqu'à ce qu'un statut permanent de protection puisse lui être accordé. En principe, les activités de mise en valeur récréotouristiques peuvent s'y poursuivre normalement, et les communautés autochtones peuvent y pratiquer leurs activités traditionnelles. Par contre, en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel, les activités industrielles y sont interdites.

Liens connexes :

Pour consulter la carte des réserves projetées annoncées aujourd'hui dans la région de la Côte-Nord : www.mddelcc.gouv.qc.ca/communiques/2018/carte-cote-nord.pdf.

Pour consulter la carte des réserves projetées annoncées aujourd'hui dans la région de l'Outaouais : www.mddelcc.gouv.qc.ca/communiques/2018/carte-outaouais.pdf.

Pour prendre connaissance de la liste des aires protégées au Québec : www.mddelcc.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/registre.

 

Sources :

 

Julien Marcotte

Attaché de presse

Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques

Tél. : 418 521‑3911

 

Isabelle Marier-St-Onge

Attachée de presse

Cabinet de la ministre de la Justice et ministre

responsable de la région de l'Outaouais

Tél. : 418 643-4210

 

Cynthia St-Hilaire

Attachée de presse

Cabinet du ministre responsable

de l'Administration gouvernementale et

de la Révision permanente des programmes,

président du Conseil du trésor et

ministre responsable de la région de la Côte-Nord

Tél. : 418 643-5926

Information :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
https://twitter.com/MDDELCC
https://www.facebook.com/MDDELCC/

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2018/17/c4157.html

Partager