Le Palais des congrès de Montréal et MASSIVart consolident leur collaboration et lancent Les Saisons du Palais

MONTRÉAL, le 19 févr. 2020 /CNW Telbec/ - Le Palais des congrès de Montréal et MASSIVart conjuguent à nouveau leurs efforts en déployant Les Saisons du Palais, une série d'installations créatives qui invite les Montréalais à redécouvrir leur centre de congrès. Les premières manifestations de cette initiative originale s'inscrivent dans le mois de l'amour et une foule d'idées audacieuses se concrétiseront tout au long de l'année afin de dynamiser ce lieu rassembleur au cœur de la ville.

Seuils (2017) (Groupe CNW/Palais des congrès de Montréal)

Cette initiative récurrente fait suite aux Printemps du Palais qui ont donné naissance en 2019 à une multitude de créations par des artistes et artisans locaux. Pianos publics, espaces de travail collaboratif, tables de ping-pong et bibliothèques en libre-service ne sont qu'un aperçu des nouveautés qui ont alors transformé le Palais. Afin de soutenir cette effervescence tout au long de l'année, Les Saisons voient maintenant le jour et MASSIVart a élaboré une programmation excitante, dont l'ingéniosité montréalaise sera encore une fois la vedette.

Michel de Broin s'expose au Palais
L'œuvre-phare de cette programmation est sans contredit l'installation Seuils de l'artiste montréalais de renommée internationale Michel de Broin. Composée d'une succession de portes du métro de Montréal, l'œuvre forme une trajectoire que le public est invité à suivre. L'expérience évoque le phénomène de manducation opéré par le tube digestif ; l'appareillage respire et se gonfle au rythme des passages, un contraste entre la machine et le mouvement organique. L'installation requalifie la mécanique interne de dispositifs d'ouverture des anciennes voitures du métro de Montréal, qui fut inauguré pour l'Exposition universelle de 1967. Maintenant obsolètes et remplacées par des équipements plus modernes, les voitures MR-63 ont marqué l'imaginaire collectif à Montréal. Seuils offre donc un clin d'œil historique aux visiteurs du Palais en provenance des quatre coins du monde.

Une programmation qui évolue au gré des saisons
Au fil des semaines, les activations déployées évolueront pour s'ancrer dans l'actualité. Le mois de l'amour est d'ailleurs à l'honneur en cette période de lancement. En effet, le Palais propose actuellement un salon romantique où les passants sont invités à prendre une pause en écoutant des films d'amour sélectionnés par l'ONF. De plus, en échange d'une contribution volontaire à la Mission Old Brewery, les visiteurs peuvent inscrire un souhait d'amour sur un ruban rose pour ensuite le nouer à une arche collective.

Ces activations s'ajoutent à des installations déployées cet hiver :

  • Carrousel
    Cette installation ludique de Labodeco permet aux petits et grands de s'approprier l'espace, pour l'instant simple lieu de passage, et de vivre une expérience magique et immersive.

  • Paysages divers
    Cette installation lumineuse de l'atelier de design EN TEMPS ET LIEU vise à mettre en valeur et en lumière la ligne de désir particulièrement visible en période hivernale, tracée instinctivement par le passage des milliers de piétons s'engageant quotidiennement vers le Palais des congrès. La traversée s'accompagne du parfum des arbres résineux, de la lumière chaude jaillissant de différentes essences de bois et du ramage intrigant de quelques oiseaux de proie, perchés çà et là.

Un partenariat accru avec Art Souterrain
La participation annuelle du Palais des congrès au Festival Art Souterrain, qui s'étend du 29 février au 22 mars, enrichira également ses espaces de plusieurs œuvres. Dans le cadre des Saisons du Palais, trois d'entre elles ont été commandées spécialement pour le Palais pour une période prolongée :

  • Dédales d'almanachs
    Cette installation de Marc-Antoine K. Phaneuf est un livre qui prend la forme d'un labyrinthe. Construit de 1 024 pages réparties sur quatre faces d'un cube, il raconte un récit post-apocalyptique imagé par des photographies historiques libres de droits. L'œuvre constitue un espace-temps inédit, plein de déjà-vu et d'anticipations constamment renouvelées.

  • Undream
    La projection vidéo de l'artiste montréalaise Sabrina Ratté dépeint un futur imaginaire où l'utopie et la dystopie s'effondrent. Cette création s'inspire des photomontages de Superstudio, qui fut une force majeure du mouvement architectural ainsi que du design radical de la fin des années 1960.

  • La Chorale
    Cette pièce de mobilier artisanal, mobile et démontable, a été conçue par arkadi lavoie lachapelle, en collaboration avec l'ébéniste Gilles Rivard. Depuis 2012, elle a été présentée dans différents lieux afin de procurer une expérience de partage, obligeant à créer des liens entre individus garants d'un avenir fondé sur la solidarité.

Un lieu de résidence pour la relève artistique
Le déploiement de cette programmation coïncide avec la présence d'étudiants de la Faculté des arts de l'Université du Québec à Montréal dans la galerie commerciale du Palais. En effet, des locaux y ont été aménagés pour servir d'ateliers d'artistes à la relève et lui donner l'occasion de créer et de faire rayonner ses œuvres en cours devant le regard curieux des visiteurs.

Pour découvrir l'ensemble des installations, consultez congresmtl.com/saisons.

Citations

« Après le franc succès de la programmation déployée au printemps dernier, je suis heureux d'offrir Les Saisons du Palais à longueur d'année aux Montréalais et à nos visiteurs. Les effets positifs des œuvres sur l'ambiance qui règne dans nos espaces se sont fait sentir instantanément et cette deuxième phase imaginée par MASSIVart promet d'être tout aussi stimulante. »
Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal

« Chez MASSIVart, nous avons toujours cru au pouvoir de l'art et de la culture comme moteurs de revitalisation des espaces publics. Nous sommes donc très fiers de concrétiser la volonté du Palais des congrès de Montréal d'apporter plus de créativité dans ses murs. Cette institution emblématique est une vitrine parfaite pour les talents créatifs de la métropole, une fenêtre grande ouverte sur la culture montréalaise. En ce lieu où l'avenir de notre société est sans cesse repensé, il est important d'y faire prendre part artistes et créateurs d'ici, afin de ré-imaginer ces lieux publics qui deviennent des lieux de rencontre, d'inattendu et de surprise. Un nouvel exemple de compatibilité entre art, culture et espaces publics et commerciaux ! »
Philippe Demers, directeur créatif de MASSIVart.

« Seuils est fabriquée à partir de pièces détachées d'anciennes voitures de métro de Montréal qui reprennent vie pour les publics diversifiés du Palais des congrès de Montréal. L'installation créée à l'occasion du 375e anniversaire de la métropole invite les publics dans une danse mi-organique, mi-mécanique. »
Michel de Broin, créateur et réalisateur de l'œuvre Seuils

Crédit complet de l'œuvre Seuils

Seuils (2017)

Création et réalisation : Michel de Broin

En collaboration avec : Samuel Saint-Aubin, Alexis Gosselin, Paul Duchaine, Pierre Fournier, Fred Monast, MDL Énergie, M.O., Generique Design, HMB Controls et Concept Paradesign.

Production : partenariat du Quartier des spectacles en collaboration avec la Société de transport de Montréal.

Seuils a été créée et présentée en 2017 dans le cadre de KM3, un événement d'art public temporaire se déroulant dans le Quartier des spectacles de Montréal. Initié par le Partenariat du Quartier des spectacles, KM3 constituait l'un des legs du gouvernement du Québec à la ville à l'occasion de son 375anniversaire. L'événement était entre autres réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal dans le cadre de l'Entente sur le développement culturel de Montréal.

À propos de MASSIVart
MASSIVart produit des expériences amplifiées par l'art. L'agence offre des services de consultation, production et direction artistique et travaille en étroite collaboration avec des créateurs émergents et établis ainsi qu'avec des marques, des développeurs immobiliers, des architectes, des lieux commerciaux et des institutions culturelles pour rendre l'art plus accessible, créer des contenus exclusifs et connecter les artistes aux publics. Pour plus d'information, visitez le massivart.com

À propos du Palais des congrès de Montréal
Le Palais des congrès de Montréal est au cœur de la ville qui accueille le plus de congrès internationaux dans les Amériques. Détenteur de la plus importante certification de l'industrie en normes de qualité, décernée par l'Association internationale des palais des congrès (AIPC), le Palais est également finaliste au prestigieux prix Apex de cette association dans la catégorie « meilleur taux de satisfaction de la clientèle au monde ». En 2018-2019, il a généré 215 millions de dollars en retombées économiques et d'innombrables retombées intellectuelles en tenant 353 événements. Précurseur, il a mis sur pied CITÉ, un lab événementiel qui réinvente les congrès grâce à des entreprises montréalaises émergentes. Réunis sous la bannière Palais Boréal, ses engagements en développement durable se multiplient. Au sein de son immeuble carboneutre, également certifié BOMA BEST, le Palais invite dorénavant les organisateurs d'événements et leurs participants à compenser leurs émissions de GES localement à l'aide d'un programme novateur. En symbiose avec son milieu, il invite les visiteurs à s'approprier les espaces en déployant des initiatives artistiques comme Les Saisons du Palais, qui mettent en scène les créateurs du Québec. Le Palais se transforme et se positionne comme centre de congrès 4.0 et chef de file de son industrie. Visitez congresmtl.com.

En échange d’une contribution volontaire à la Mission Old Brewery, les visiteurs peuvent inscrire un souhait d’amour sur un ruban rose pour ensuite le nouer à une arche collective. (Groupe CNW/Palais des congrès de Montréal)

Le Palais propose un salon romantique où les passants sont invités à prendre une pause en écoutant des films d’amour sélectionnés par l’ONF. (Groupe CNW/Palais des congrès de Montréal)

Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal (Groupe CNW/Palais des congrès de Montréal)

Michel de Broin (Groupe CNW/Palais des congrès de Montréal)

Claire Tousignant, associée directrice chez MASSIVart (Groupe CNW/Palais des congrès de Montréal)

Consulter le contenu original pour télécharger le multimédia : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2020/19/c1197.html

Partager