Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel - Dévoilement de la programmation de Manif d'art 9 - La biennale de Québec - Du 16 février au 21 avril 2019 à Québec

QUÉBEC, le 4 déc. 2018 /CNW Telbec/ - La programmation de Manif d'art 9 - La biennale de Québec, réalisée en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), a été dévoilée aujourd'hui par Jonathan Watkins, commissaire international, accompagné de la commissaire adjointe Michelle Drapeau, lors d'une conférence de presse animée par l'ambassadeur de Manif d'art 9, l'animateur Nicolas Ouellet.

La thématique de cette neuvième mouture de la biennale, Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel*, annonce une sensibilité envers l'environnement et un désir de prise de conscience de l'humain face à la nature. Cette proposition du commissaire invité Jonathan Watkins, directeur de la Ikon Gallery à Birmingham, soulève des questionnements essentiels quant aux relations de l'humain avec la nature, son environnement, ses semblables, voire son avenir sur terre. Loin d'être pessimistes, les artistes révèlent leurs constats, lubies, fixations et utopies, qu'ils soient métaphoriques, ludiques, politiques ou poétiques.

Un ambassadeur plein de fierté

Manif d'art est plus qu'enthousiaste d'avoir la voix et le visage de Nicolas Ouellet comme vecteur de sa neuvième biennale et cette joie semble être partagée par le jeune animateur : « C'est un privilège pour moi de plonger dans l'aventure Manif d'art, de pouvoir me nourrir de l'audace et de la vision on ne peut plus moderne de l'événement et des artistes qui y prennent part. J'y vois une chance unique de servir de lien entre le projet, les artistes et le public, et d'affiner mon regard sur l'art visuel actuel. En plus, de faire tout ça à Québec - la ville où j'ai grandi - c'est le comble! ». Une première collaboration prometteuse!

Le MNBAQ accueille l'exposition centrale

Portés par le succès de l'édition 2017, le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) et Manif d'art 9 - La biennale de Québec sont fiers de révéler les 19 artistes en provenance de 8 pays rassemblés pour l'exposition centrale de la grande célébration de l'art actuel dans la Capitale. Présentée dans les quatre salles temporaires du pavillon Pierre Lassonde du Musée, l'écrin parfait pour accueillir les artistes internationaux, canadiens et québécois choisis par le commissaire invité, Jonathan Watkins. Les artistes réunis à l'enseigne de la thématique forte et percutante de Watkins qui seront au MNBAQ : Manasie Akpaliapik (Nunavut, Canada), Shuvinai Ashoona (Nunavut, Canada), Christiane Baumgartner (Allemagne), Patrick Bernatchez (Québec, Canada), Vija Celmins (Lettonie), Daniel Corbeil (Québec, Canada), Michael Flomen (Québec, Canada), Caroline Gagné (Québec, Canada), Jim Holyoak et Matt Shane (Colombie‑Britannique, Canada), Krištof Kintera (République tchèque), Dinh Q. Lê (Vietnam), Britta Marakatt‑Labba (Suède), Meryl McMaster (Ontario, Canada), Fanny Mesnard (Québec, Canada), Haroon Mirza (Angleterre), Cornelia Parker (Angleterre), Reno Salvail (Québec, Canada) et Tomás Saraceno (Argentine). Par des jeux de contraste, voyageant entre l'intime et le monumental, leurs œuvres, ancrées dans l'actualité, proposeront une réflexion ultime sur la nature écologique et philosophique, sur l'avenir de notre planète et surtout sur notre place dans le monde. Un grand rassemblement éclectique offrant un vaste panorama de perspectives toutes aussi singulières les unes que les autres. « Ce partenariat renouvelé, entre Manif d'art 9 - La biennale de Québec et le MNBAQ, permet de créer une véritable synergie et de rassembler à Québec le meilleur de l'art actuel. Au cœur de l'hiver, cet événement unique fait rayonner Québec, ville du patrimoine mondial, et devient un haut lieu de l'art actuel au Québec. » de s'enthousiasmer le nouveau directeur général du MNBAQ, Jean-Luc Murray.

Une confiance réaffirmée

Les centres d'artistes de Québec réaffirment eux aussi cette année leur confiance en Manif d'art, en exposant en codiffusion une douzaine d'artistes de la biennale. Parmi ceux-ci, quelques artistes réviseront les rapports colonialistes au monde naturel. Polly Apfelbaum (Materia) le fera avec ludisme en se donnant la colossale mission de créer des chapeaux de baleiniers pour chacun des artistes de la biennale. Oliver Beer (Galerie des arts visuels) critiquera pour sa part le racisme systémique dans la culture populaire, alors qu'Hannah Claus (Musée huron-wendat) juxtaposera des référents autochtones et occidentaux. Nadia Myre (Le Lieu) abordera le dialogue interculturel et Christiane Baumgartner (Engramme) explorera le traitement des eaux potables. Pour d'autres, c'est l'exploration du territoire qui guidera la pratique artistique. Amélie Laurence Fortin (LA CHAMBRE BLANCHE) témoignera de son expédition dans l'Arctique en sons et en images, Felipe Castelblanco (La Bande Vidéo) présentera une vidéo de son périple transnational épuré, quoique rude, et Anne-Marie Proulx (La Maison de la littérature) partagera son expérience intime de la Basse-Côte-Nord. Chez les autres, leur art reflètera leur expérience quotidienne de la nature et de l'environnement. Le duo suisse Lutz & Guggisberg (L'Œil de Poisson) étalera, dans un désordre ingénieux, son mobilier anthropomorphique. Les artistes anglais George Shaw et Thomas Bewick (Villa Bagatelle) se donneront la réplique à travers le temps sur la complexité intrigante de l'inintéressant. Finalement, les japonais Rika Noguchi (VU) et Shimabuku (Regart) exposeront respectivement le travail singulier des arboristes et une vidéo tragicomique qui relatera l'aventure de pédalo-cygnes qui échappent à leur triste destin.

Le Vieux-Québec vibrera au rythme de l'art contemporain

Cette année, les œuvres d'art public seront regroupées dans le Vieux-Québec, à une exception près - le public saura-t-il la trouver? - pendant toute la durée de la biennale. Les artistes d'ici comme d'ailleurs invitent donc le public à ouvrir l'œil cet hiver, et dans certains cas, les oreilles, alors que l'art prendra d'assaut les rues, les bâtiments et le ciel de Québec. Installations, photographies, structures insolites et trames sonores embelliront la vieille ville.  

Le volet regroupera des œuvres qui, chacune à leur façon, refléteront la thématique de la biennale. Plusieurs artistes tenteront par leur création de définir la part insaisissable de la nature humaine, qu'il s'agisse de la vidéo de Kelly Mark (Ontario, Canada) qui exposera la symbolique du langage corporel, de la cloche d'AK Dolven (Norvège) qui évoquera des souvenirs sensoriels chez chacun, ou encore de la trame sonore de Susan Philipsz (Écosse, Allemagne) qui montrera que les rapports interpersonnels sont universels, l'art public rappelle que l'humain n'est pas seul.

D'autres artistes miseront quant à eux sur le contraste entre l'œuvre et son lieu d'accueil, comme Beat Streuli (Suisse, Belgique) et Marianne Nicolson (Colombie-Britannique, Canada) qui investiront des façades entières avec leur installation, ou comme Shayne Dark (Saskatchewan, Canada) qui opposera le naturel d'un arbre à l'audacieux bleu cobalt de sa structure.

Finalement, Meryl McMaster (Ontario, Canada), Anne-Marie Proulx (Québec, Canada) et Shimabuku (Japon) franchiront pour leur part les limites de leur exposition respective et étendront leur créativité artistique dans divers lieux de la ville de Québec.

Pour cette neuvième édition, Manif d'art a décidé de dévoiler les artistes qui participeront au volet d'art public avec le reste de la programmation, sans toutefois révéler les lieux d'exposition. Les endroits investis par l'art public seront dévoilés au compte-goutte, dans un compte à rebours excitant culminant avec le début de la biennale. Un lieu sera publié chaque mardi via le compte Instagram de Manif d'art, @manifdart, dès le 11 décembre 2018.

En nouveauté! De jeunes commissaires inspirés présentés par la Maison Simons

Manif d'art est également très heureuse de dévoiler une grande nouveauté 2019 : le volet Jeunes commissaires, présenté par La Maison Simons. Ce volet regroupe une série d'expositions dirigées par une douzaine de jeunes programmateurs sélectionnés par Manif d'art. Sous le mentorat de Jonathan Watkins, ils surprendront avec leurs interprétations de la thématique ainsi que leurs choix d'artistes!

La Maison Simons fait l'honneur une fois de plus à Manif d'art d'être un partenaire présentateur de la biennale, cette fois d'un volet qui rejoint une vocation commune aux deux organisations : soutenir les créateurs d'ici. La collaboration avec La Maison Simons permettra d'exposer à travers la ville les projets de Catherine Blanchet (La Maison Simons), Audrey Careau (Galerie 3), Isabel Trépanier (Espace Parenthèses), Sophie Jacques (Galerie Michel Guimont), Anne-Sophie Blanchet (Maison Tessier-Dit-Laplante), Jason Béliveau (Salle Multi du MNBAQ), Frédérique Renaud (Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul), Jeanne Couture (Ni Vu Ni Cornu), Sevia Pellissier et Florence Gariépy (Les Ateliers du Réacteur) et Anne D'amours Mc Donald et Julien St-Georges-Tremblay (Bibliothèques de Québec).

Constellation

Manif d'art est on ne peut plus fière de ce nouveau volet en lien direct avec sa mission, qui se veut de soutenir la relève artistique de Québec. De plus, afin d'assurer la pérennité de ce projet à travers le temps, Manif d'art, en collaboration avec la Fondation du Musée national des beaux-arts de Québec, a créé le fonds Constellation, qui a pour but de soutenir les artistes de Québec et d'assurer à long terme le rayonnement de leurs œuvres. L'initiative philanthropique vise à recruter des visionnaires qui croient au pouvoir de l'art, à l'importance de célébrer le talent créatif et de faire briller l'art actuel de Québec.

La P'tite Manif, une programmation bonifiée

La biennale hivernale permet à son volet familial de prendre plus d'ampleur cette année. La P'tite Manif ajoute à son éventail d'activités des ateliers de création artistique pour les enfants, tous les samedis à Méduse.

En grande première, un colloque au MNBAQ

Pour la première fois, un colloque international en art actuel se tiendra les 22 et 23 mars 2019 au MNBAQ sous le thème Art actuel, vie quotidienne et nature de Manif d'art 9 - La biennale de Québec. Cet événement spécial sera ouvert à différents publics évoluant dans le milieu culturel et artistique.

Finalement, Manif d'art propose maintenant un passeport donnant accès à l'entièreté des activités de la biennale, incluant les journées de vernissage en février. Bref, Manif d'art - La biennale de Québec présente une proposition enrichie, offre une expérience bonifiée à ses visiteurs et rejoint toujours plus de publics.

Claude Bélanger, directeur général et artistique de Manif d'art, souhaite transmettre ce message au public : « Ne boudez pas votre plaisir, bravez l'hiver et circulez dans la ville. Visitez ces lieux d'art qui vous sont connus ou inconnus. Posez des questions sur les artistes, leurs démarches et leurs intérêts. Il faut être curieux, faire preuve d'ouverture et ne pas avoir peur de s'intéresser aux arts. Rien n'est plus stimulant que de s'ouvrir à la fiction de l'autre! ».

La programmation complète se retrouve dès aujourd'hui sur le site internet de la biennale, manifdart.org/manif9

Manif d'art tient à remercier le Bureau des grands événements, la Ville de Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts du Canada, l'Office du Tourisme de Québec, le Patrimoine canadien, lg2, Radio-Canada, La Maison Simons, la Délégation générale du Québec à Londres, le Musée national des beaux-arts du Québec et Méduse.

Finalement, pour une troisième année, Manif d'art a le bonheur de pouvoir compter sur Radio-Canada en tant que partenaire média majeur et sur l'agence lg2, responsable de l'identité visuelle de la biennale depuis 2012.

* STORY OF THE STREET' BY LEONARD COHEN. COPYRIGHT © 1993,
LEONARD COHEN, USED BY PERMISSION OF THE WYLIE AGENCY (UK) LIMITED

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2018/04/c2658.html

Share