Bilan de l'assurance récolte 2017 : région de la Mauricie

NICOLET, QC, le 27 févr. 2018 /CNW Telbec/ - La Financière agricole du Québec dresse le portrait de la saison de végétation et des interventions de l'assurance récolte de la dernière année pour la région de la Mauricie. Ainsi, en 2017, 517 entreprises agricoles de cette région étaient assurées pour des valeurs représentant près de 54 millions de dollars. De ce nombre, 107 entreprises ayant subi des pertes indemnisables ont reçu des sommes totalisant plus de 697 000 dollars, dont plus de 510 000 dollars pour les céréales, le maïs-grain et les protéagineuses.

Portrait des cultures
Globalement, les conditions climatiques de la saison 2017 ont été relativement favorables pour la production agricole malgré un début de saison difficile. Les conditions climatiques hivernales ont favorisé la survie des plantes pérennes. Les rendements de la récolte de sirop d'érable ont été légèrement supérieurs à la moyenne tout en étant de bonne qualité. La survie hivernale des abeilles a été difficile et la production du miel a démarré lentement suite au printemps pluvieux.

Au printemps, des inondations ont retardé les travaux d'ensemencement qui ont débuté avec plus de 10 jours de retard. Il a fallu attendre la température chaude et ensoleillée de la fin de mai et du début de juin pour procéder aux semis. Néanmoins, plusieurs champs n'ont pu être semés. Des indemnités de 221 000 dollars ont été versées en raison des inondations.

Les précipitations fréquentes du début de l'été ont ralenti la croissance du maïs-grain, du soya et des céréales. Ces conditions ont aussi retardé la première récolte de fourrage. Les rendements et la qualité du foin sont tout de même dans la moyenne.

Les températures chaudes de l'automne ont permis de récupérer les retards de croissance de certaines cultures comme le maïs-grain pour lequel les rendements auront tout de même été légèrement supérieurs à la moyenne. Ceux obtenus pour les pommes de terre sont dans les moyennes ou supérieurs. Les rendements du soya auront été inférieurs à la moyenne malgré l'automne clément. Les conditions climatiques ont été généralement propices aux récoltes, mais des pluies fréquentes à la fin d'octobre ont retardé la fin de la récolte du soya et du maïs-grain. Il aura fallu attendre à la fin du mois de novembre pour les terminer.

Citation
« La Financière agricole du Québec joue un rôle important quant à la pérennité du secteur agricole québécois, notamment avec son Programme d'assurance récolte. Celui-ci vise à protéger les revenus issus de récoltes touchées par les conditions climatiques et les phénomènes naturels incontrôlables. Elle permet ainsi aux agriculteurs de sécuriser une part de leurs revenus. »

M. Michel Beaulac, directeur territorial, Centre de services de Nicolet

La Financière agricole du Québec
En offrant des produits et des services de qualité en matière de financement, d'assurance et de protection du revenu, La Financière agricole du Québec favorise le développement et la stabilité de plus de 24 000 entreprises agricoles et forestières québécoises. De plus, elle place la relève agricole au cœur de ses priorités en lui offrant une aide financière directe et adaptée à sa réalité. Avec des valeurs assurées qui s'élèvent à 3,6 milliards de dollars et un portefeuille de garanties de prêts qui atteint 5 milliards de dollars, elle participe activement à l'essor économique du Québec et de ses régions.

Liens connexes
Bilan de l'assurance récolte pour l'année 2017 : https://www.fadq.qc.ca/fr/salle-de-presse/actualites/details/bilans-de-lassurance-recolte-pour-lannee-2017/ 
Site Web de la FADQ : https://www.fadq.qc.ca/accueil/

Information :
Michel Beaulac, directeur territorial
La Financière agricole du Québec
Centre de services de Nicolet
Tél. : 819 293-6991

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2018/27/c6063.html

Share