Bilan de l'assurance récolte 2017 : région de la Chaudière-Appalaches

LÉVIS, QC, le 27 févr. 2018 /CNW Telbec/ - La Financière agricole du Québec dresse le portrait de la saison de végétation et des interventions de l'assurance récolte de la dernière année pour la région de la Chaudière-Appalaches. Ainsi, en 2017, 2 124 entreprises agricoles de cette région étaient assurées pour des valeurs représentant 121,3 millions de dollars. De ce nombre, 389 entreprises ayant subi des pertes indemnisables ont reçu des sommes totalisant 1,9 million de dollars, dont plus de 716 000 dollars pour le foin.

Portrait des cultures
Les conditions climatiques de la saison 2017 ont été variables pour la production agricole, notamment en raison d'épisodes de grêle, d'un printemps humide et de temps très sec dans certains secteurs.

L'hiver a été propice à la survie des plantes fourragères, des abeilles, des petits fruits et des pommiers. La saison printanière a débuté par une récolte de sirop d'érable supérieure à la moyenne. Les conditions climatiques pluvieuses et fraîches de mai ont retardé l'ensemencement des cultures annuelles. La levée et la croissance de ces plantes ont été ralenties à cause des températures sous les normales qui ont suivi les semis. Ces mêmes conditions ont également retardé la première fauche de foin.

Des épisodes de grêle en juin et en juillet ont occasionné plusieurs dommages aux cultures de petits fruits, aux cultures maraichères et aux vergers.

Par la suite, les faibles précipitations, principalement pour les secteurs à l'est du territoire, ont eu un impact sur les rendements des deuxième et troisième fauches de foin, qui ont été inférieurs à la moyenne. Pour l'ensemble de la région et de la saison, les rendements et la qualité ont tout de même été autour de la moyenne pour le foin. Cette sécheresse a également réduit le calibre (grosseur) des pommes et des pommes de terre.

En plus de faciliter les récoltes, les conditions climatiques d'août et de septembre ont permis au maïs-grain d'atteindre sa pleine maturité. Les rendements, ainsi que la qualité ont été près des normales pour l'ensemble des cultures du territoire, à l'exception du miel, du soya et des pommes de terre pour lesquels les rendements ont été inférieurs à la moyenne.

Citation
« La Financière agricole du Québec joue un rôle important quant à la pérennité du secteur agricole québécois, notamment avec son Programme d'assurance récolte. Celui-ci vise à protéger les revenus issus de récoltes touchées par les conditions climatiques et les phénomènes naturels incontrôlables. Elle permet ainsi aux agriculteurs de sécuriser une part de leurs revenus. »

M. Claude Hasty, directeur territorial, Centre de services de Lévis

La Financière agricole du Québec
En offrant des produits et des services de qualité en matière de financement, d'assurance et de protection du revenu, La Financière agricole du Québec favorise le développement et la stabilité de plus de 24 000 entreprises agricoles et forestières québécoises. De plus, elle place la relève agricole au cœur de ses priorités en lui offrant une aide financière directe et adaptée à sa réalité. Avec des valeurs assurées qui s'élèvent à 3,6 milliards de dollars et un portefeuille de garanties de prêts qui atteint 5 milliards de dollars, elle participe activement à l'essor économique du Québec et de ses régions.

Liens connexes
Bilan de l'assurance récolte pour l'année 2017 : https://www.fadq.qc.ca/fr/salle-de-presse/actualites/details/bilans-de-lassurance-recolte-pour-lannee-2017/
Site Web de la FADQ : https://www.fadq.qc.ca/accueil/

Information :
Claude Hasty, directeur territorial
La Financière agricole du Québec
Centre de services de Lévis
Tél. : 418 833-7575

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2018/27/c2718.html

Partager