Publication du rapport de l'Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017

MONTRÉAL, le 28 févr. 2019 /CNW Telbec/ - L'Institut de la statistique du Québec publie aujourd'hui le rapport de l'Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017 (EQPPEM 2017), dont les données portent sur plus de 11 500 enfants qui fréquentaient la maternelle 5 ans durant l'année scolaire 2016-2017. Les résultats descriptifs de cette enquête sont présentés dans le tome 1.

Les données de l'EQPPEM ont été combinées à celles de l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2017 (EQDEM 2017), dont le rapport, publié en octobre 2018, révélait qu'environ un enfant de maternelle sur quatre était considéré comme vulnérable dans au moins un des cinq domaines de développement suivants : santé physique et bien-être; compétences sociales; maturité affective; développement cognitif et langagier; et habiletés de communication et connaissances générales. Une analyse des liens entre la vulnérabilité des enfants et leur parcours préscolaire est présentée dans le tome 2.

Ces enquêtes ont été réalisées en partenariat avec le ministère de la Santé et des Services sociaux, le ministère de la Famille, le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur et l'organisme Avenir d'enfants.

Faits saillants de l'enquête

Portrait de la fréquentation des services de garde

Le tome 1 présente différentes informations concernant le contexte familial et le parcours préscolaire des enfants. On y apprend entre autres que :

  • 92 % des enfants de maternelle ont été gardés sur une base régulière à un moment ou un autre avant la maternelle;
  • Près de 40 % des enfants ayant été gardés avaient moins d'un an lorsqu'ils ont commencé à se faire garder; 12 % avaient trois ans ou plus;
  • 13 % des enfants gardés l'ont été en moyenne moins de 25 heures par semaine; 11 % l'ont été 45 heures ou plus par semaine;
  • 40 % des enfants ayant été gardés ont fréquenté un seul milieu de garde; 22 % en ont fréquenté trois ou plus.

Liens entre la vulnérabilité des enfants et leur parcours préscolaire

Le tome 2 présente les résultats des analyses menées afin d'examiner les liens entre la vulnérabilité des enfants et la fréquentation des services de garde lorsque certaines caractéristiques des enfants (sexe, âge, études dans la langue maternelle ou non) et de leur famille (type de famille, revenu du ménage, scolarité des parents) sont prises en compte.

Ces analyses font ressortir que les garçons, les enfants les plus jeunes de la cohorte scolaire, ceux dont les parents n'ont aucun diplôme et ceux vivant dans un ménage à faible revenu sont plus susceptibles d'être vulnérables, peu importe le domaine de développement considéré.

Fréquentation ou non d'un service de garde avant la maternelle

Lorsque les caractéristiques des enfants et des familles sont prises en compte, les associations significatives entre la fréquentation des services de garde et la vulnérabilité sont les suivantes :

  • Dans le domaine « Habiletés de communication et connaissances générales », les enfants de maternelle ayant été gardés sur une base régulière sont moins susceptibles d'être vulnérables que les enfants ne l'ayant pas été;
  • Par contre, dans les domaines « Compétences sociales » et « Maturité affective », les enfants de maternelle ayant été gardés durant la petite enfance ont une plus grande probabilité d'être vulnérables que ceux ne l'ayant pas été.

Toutefois, on ne détecte pas d'association significative entre la fréquentation ou non des services de garde et la vulnérabilité des enfants pour les domaines « Santé physique et bien-être » et « Développement cognitif et langagier », de même que pour l'indicateur composite du développement (vulnérabilité dans au moins un domaine).

Précocité, intensité et instabilité de la garde chez les enfants gardés

Lorsqu'on tient compte des caractéristiques des enfants et de leur famille ainsi que du principal mode de garde utilisé, les analyses révèlent que :

  • Les enfants de maternelle ayant commencé à fréquenter un service de garde avant l'âge d'un an sont moins susceptibles d'être vulnérables dans au moins un domaine de développement que ceux ayant commencé à le faire à l'âge de trois ans ou plus;
  • Les enfants qui se sont fait garder en moyenne 35 heures ou plus par semaine ont une probabilité plus forte d'être vulnérables dans au moins un domaine que ceux ayant été gardés moins de 25 heures par semaine;
  • Ceux qui ont fréquenté trois milieux de garde ou plus avant la maternelle ont une plus grande probabilité d'être vulnérables dans au moins un domaine que ceux ayant fréquenté un seul milieu.

Rapport et sommaire des résultats

Les deux tomes du rapport de l'EQPPEM sont diffusés sur le site Web de l'Institut de la statistique du Québec :

Tome 1 : Portrait statistique pour le Québec et ses régions administratives;

Tome 2 : Examen du lien entre la fréquentation des services de garde et le développement des enfants de maternelle.

Un sommaire des résultats, un rapport méthodologique ainsi qu'un recueil de tableaux statistiques peuvent également être consultés sur le site.

L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d'intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Relations avec les médias
Centre d'information et de documentation
Tél. : 418 691-2401
ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca

Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
Compte Twitter : twitter.com/statquebec 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2019/28/c2152.html

Share