Bilan de la session parlementaire - Les Québécois plus riches grâce à l'action gouvernementale

QUÉBEC, le 6 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Plus d'argent dans le portefeuille des Québécois, des salaires qui augmentent plus vite que l'inflation, une économie plus forte et plus verte, des investissements majeurs pour nos écoles et pour l'hébergement de nos aînés, voilà les principaux constats du premier ministre, François Legault, énoncés lors du bilan de la dernière session parlementaire. Pour l'occasion, M. Legault était accompagné de Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, et de Simon Jolin-Barrette, leader parlementaire du gouvernement, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, ministre responsable de la Langue française et ministre responsable de la Laïcité et de la Réforme parlementaire.

Des Québécois plus riches
Le premier ministre a d'abord rappelé que 8 milliards de dollars seront remis dans le portefeuille des Québécois, d'ici cinq ans, grâce à différentes mesures. Cette somme majeure comprend notamment la concrétisation d'engagements phares du gouvernement, soit :

  • la bonification complète de l'Allocation famille;
  • l'abolition de la taxe famille;
  • la baisse de la taxe scolaire;
  • la baisse des tarifs de stationnement dans les établissements de santé du Québec;
  • le montant de soutien aux aînés.

À cela s'ajoute le versement automatique de la composante TVQ du crédit d'impôt à la solidarité.

Un gouvernement à l'écoute des préoccupations des Québécois
Déterminé à faire de la réussite scolaire une priorité nationale, le gouvernement a entrepris un « grand rattrapage » pour rénover les écoles, grâce à un soutien financier de 2,3 milliards de dollars pour quatre ans. Une somme de 80 millions de dollars sera également investie pour bonifier les collections des bibliothèques scolaires, et deux sorties éducatives par année sont désormais assurées pour chaque élève. Par ailleurs, le gouvernement, à l'aide du projet de loi no 40, s'affaire à rendre la gouvernance du réseau scolaire plus efficace et à rapprocher la prise de décisions le plus possible de celles et ceux qui connaissent les élèves par leur prénom.

La session d'automne aura également permis de faire une percée majeure dans les négociations avec les médecins spécialistes, un dossier que le gouvernement s'était engagé à traiter rapidement. Cette avancée devrait permettre de mieux financer les services de santé pour les Québécois. Les travaux auront aussi mené au dépôt de plusieurs projets de loi pour favoriser l'accès et revoir la façon d'assurer les soins de santé.

Le gouvernement a par ailleurs rempli une autre promesse phare en dévoilant son plan pour rénover 2 500 places en CHSLD et pour construire 2 600 places dans les nouvelles maisons des aînés, selon une nouvelle approche en hébergement. Cet engagement nécessitera des investissements de 2,6 milliards de dollars.

Le premier ministre a aussi souligné le leadership du gouvernement pour soutenir l'essor économique des régions du Québec. Cela inclut notamment la signature du Partenariat 2020-2024, qui met 1,2 milliard de dollars à disposition des municipalités, et le projet de loi no 48, qui vient en aide aux agricultrices et agriculteurs afin de les protéger des augmentations draconiennes de la valeur des terres agricoles.

Lors de cette session d'automne, la Loi concernant le transport rémunéré de personnes par automobile a également été adoptée. Elle permettra de renouveler les entreprises de taxi et de déployer de nouvelles technologies, tout en assurant à la population des services de transport rémunéré par automobile efficaces, modernes, sécuritaires et équitables.

Des moyens efficaces pour mieux protéger l'environnement
D'importantes mesures ont été proposées, cet automne, afin de lutter efficacement contre les changements climatiques et d'électrifier notre économie. D'abord, le gouvernement a annoncé son intention de confier un rôle central et novateur au ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, avec le dépôt du projet de loi n44, qui ferait également en sorte que le Fonds vert cèderait la place au Fonds d'électrification et de changements climatiques. Par ailleurs, avec le projet de loi no 46, le Québec se doterait de nouvelles dispositions pour élargir son réseau d'aires protégées. Ces dispositions permettraient notamment d'assurer la protection intégrale de l'île d'Anticosti et d'en bonifier la candidature au patrimoine mondial de l'UNESCO. Enfin, le gouvernement a annoncé un programme pour la récupération et la valorisation des gros électroménagers. Grâce à ce programme, une baisse de plus de 200 000 tonnes de gaz à effet de serre, chaque année, est à prévoir, ce qui équivaut aux émissions annuelles de plus de 60 000 voitures.

Vers une réforme du mode de scrutin
De son côté, la vice-première ministre est revenue notamment sur un des engagements phares du gouvernement, soit le projet de loi sur la réforme du mode de scrutin. Ce dernier prévoit, s'il obtient l'aval des Québécois, l'implantation d'un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire avec listes régionales. Ce nouveau mode de scrutin permettrait notamment une meilleure adéquation entre les votes et les sièges que remportent les partis, tout en maintenant le poids politique de chaque région du Québec.

Citation :
« Je suis très fier de mon équipe. On est en train de remettre de l'argent dans les poches des Québécois. Les Québécois sont plus riches. Toutes les mesures que nous avons mises de l'avant représentent en moyenne 1 000 dollars par personne. »

François Legault, premier ministre du Québec

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2019/06/c0735.html

Share