Mission à Washington - Le premier ministre François Legault conclut sa mission en parlant d'énergie et de libre-échange

NEW YORK, le 22 mai 2019 /CNW Telbec/ - Le premier ministre du Québec, François Legault, conclut aujourd'hui son importante mission aux États-Unis par des rencontres avec des législateurs et des membres de l'Administration américaine à Washington.

Au cours des entretiens des derniers jours, le premier ministre a exposé les arguments pour convaincre les Américains que le Québec a la capacité de devenir la batterie du Nord-Est des États-Unis, pouvant fournir une énergie propre à prix compétitif par rapport aux autres sources d'énergie.

Le premier ministre s'est rendu à la Maison-Blanche et au département de l'Énergie afin de s'entretenir avec le Special assistant to the President and Senior director for International Energy and Environment pour le National Security Council, Wells Griffith, et le Under Secretary of Energy, Mark Menezes, pour leur faire part de sa volonté d'augmenter considérablement la vente d'hydroélectricité sur le territoire américain. Il leur a également exposé son intention de voir le Québec devenir un partenaire important des États-Unis dans le dossier des minéraux stratégiques.

Les effets de la levée des tarifs

À la suite de la levée des tarifs, le premier ministre s'est entretenu avec le président-directeur général d'Alcoa, Roy Harvey. Les deux hommes partagent une vision commune quant à l'importance du libre-échange dans le domaine de l'aluminium et se sont réjouis de l'abrogation des tarifs sur l'acier et l'aluminium. Le premier ministre a fait valoir les conditions favorables qu'offre le Québec pour des investissements dans l'industrie de l'aluminium. 

François Legault a pris la parole en début de journée devant les membres du Canadian Americain Buisiness Council pour leur parler de libre-échange, d'énergie et de sa volonté ferme de resserrer les liens avec les Américains. Le premier ministre a aussi rencontré le président du comité des finances et sénateur de l'Iowa, Chuck Grassley, avec lequel il a eu une bonne discussion sur la ratification prochaine de l'Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM).

Bien que la décision de lever les tarifs soit une excellente nouvelle pour les entreprises québécoises du secteur de l'aluminium, ceux-ci ont entraîné des pertes d'emplois et financières majeures des deux côtés de la frontière. François Legault a souligné l'importance des liens économiques entre le Québec et les États-Unis, précisant que le total des échanges commerciaux s'élevait, en 2018, à plus de 78 milliards de dollars américains. Le premier ministre a lancé le message que face à l'incertitude économique, le Québec consolidera et accentuera ses partenariats économiques, et l'ACEUM est une étape importante en ce sens.

Le premier ministre a également pu rencontrer la Sentarice du Maine, Susan Collins, dans ses bureaux du Dirksen Senate Office Building.

Citation :

« En venant à Washington, j'ai voulu m'assurer que le message soit bien reçu quant au leadership que le Québec entend mener pour vendre de l'hydroélectricité au Nord-Est des États-Unis. Je suis aussi venu rappeler que les mesures protectionnistes de type Buy American nuisent aux entreprises et aux consommateurs des deux côtés de la frontière. Le Québec est un partenaire commercial historique des États-Unis et j'aimerais voir ce partenariat se développer encore plus. »

François Legault, premier ministre du Québec

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2019/22/c7516.html

Share