Avis de grève à la résidence Le Manoir Sully - Le Tribunal administratif du travail recommande au syndicat de modifier sa liste de services essentiels, ce que le syndicat accepte

QUÉBEC, le 24 mars 2017 /CNW Telbec/ - Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des centres d'hébergement privés de la région de Québec représentant les salariés syndiqués de la résidence Le Manoir Sully de Québec a fait parvenir un nouvel avis de grève au Tribunal administratif du travail. Il s'agit d'une grève à durée déterminée de 52 heures commençant à 10 h le 26 mars jusqu'au 18 mars à 14 h.

À la suite d'une séance de conciliation, les parties ont convenu d'une entente partielle de services essentiels à maintenir et fait valoir leurs observations sur les points de désaccord lors de l'audience tenue le 22 mars. Le principal point de désaccord concerne le nombre de serveuses à l'heure des repas.

À la lumière des observations entendues, le Tribunal recommande au Syndicat d'ajouter à la description des services maintenus lors des débrayages à l'heure des dîners et des soupers la présence de deux serveuses dans la salle à manger. Une troisième serveuse devra aussi être présente pour le déplacement des déambulateurs des résidents à leur arrivée et à leur départ et pour collaborer au service des repas. Le syndicat a accepté cette recommandation.

Pour la durée de la grève, les parties ont établi un horaire pour déterminer les périodes de travail et celles pendant lesquelles le personnel pourra exercer son droit de grève. Ces horaires prévoient des périodes de débrayage de 30 minutes suivies de périodes au travail d'une même durée. Pour les soins d'hygiène et autres soins, les périodes de travail seront d'une heure pour chaque demi-heure de débrayage.

Le Tribunal rappelle aux parties qu'advenant qu'elles éprouvent des difficultés d'application de services essentiels, de lui en faire part dans les plus brefs délais afin que celui-ci puisse leur fournir l'aide nécessaire.

Il s'agit d'un septième avis de grève transmis par l'association accréditée depuis que cette dernière a décidé d'y recourir une première fois le 25 novembre 2016.

La décision du Tribunal comprenant ses recommandations est disponible sur le site Web www.tat.gouv.qc.ca

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2017/24/c2709.html

Partager