Le temps des sucres à Québec - La Cabane à sucre du parc du Bois-de-Coulonge : beaucoup plus que la dégustation de tire sur la neige!

3 fins de semaine d'ouverture au public, du 24 mars au 8 avril 2018

QUÉBEC, le 4 avril 2018 /CNW Telbec/ - Depuis maintenant 15 ans, cette rencontre citoyenne attire chaque printemps plus de 10 000 résidents de Québec et touristes en visite dans la capitale. Cette activité caritative est organisée au profit de la Fondation de l'école Saint-Michel. Une dernière chance pour vivre cette belle expérience ce samedi et dimanche, 7 et 8 avril!

La Cabane à sucre du parc attire chaque année des milliers de visiteurs au Bois-de-Coulonge.
Crédit : Nicole Morrissette. (Groupe CNW/Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ))

Samedi 7 avril : Journée multiculturelle

Ce samedi se tiendra la traditionnelle journée multiculturelle, sous l'égide de  la Caisse Desjardins Sillery-Saint-Louis-de-France. Tout au long de la journée, plusieurs communautés se joindront à nous pour un « Dégustons  ensemble ». Quelle belle occasion pour nos concitoyens provenant des quatre coins du globe de venir découvrir ce nectar unique, de vivre cette expérience gustative 100 % québécoise et de se promener dans notre érablière où les érables ont été entaillés à la chaudière. Ils seront guidés vers les tables de neige, où la tire sera servie au son de la musique traditionnelle. Ils pourront se réchauffer dans la cabane artisanale où les sucriers sont intarissables d'explications sur la fabrication du sirop et de ses déclinaisons. Ils pourront se procurer différents produits de l'érable, dont des cornets pur sucre d'érable qui ont été préparés sur place. Un jeu gonflable, du maquillage pour les enfants et des promenades en carriole seront aussi offerts.

Lors de cette journée multiculturelle, le samedi 7 avril à 13 h, nous  accueillerons chaleureusement tous nos partenaires, afin de leur présenter nos  maîtres sucriers et notre équipe de  bénévoles. Une façon pour nous de les  remercier pour leur support indéfectible à la réalisation de cette activité caritative, depuis maintenant 15 ans. Une visite de la cabane, une présentation sous le shaputuan et une promenade guidée en carriole sont au programme.

Des classes nature à la cabane

En semaine, des centaines d'élèves de 5e et 6e année provenant des écoles de la région de Québec sont accueillis et trois activités thématiques leur sont présentées :

1. Érablière et cabane :

  • Visite en raquette de notre érablière, à l'aide d'un maître sucrier, où un érable est entaillé sous leurs yeux et où le processus de la cueillette de la sève, d'hier et d'aujourd'hui, leur est expliqué.
  • Visite de la cabane à sucre patrimoniale alors que notre maître sucrier leur fait découvrir toutes les étapes de la transformation de l'eau d'érable en sirop, en tire et en sucre.
  • Cette activité leur permet de mieux comprendre l'importance de cette culture et de cette industrie dans le développement de la société québécoise.

2. Histoire patrimoniale du parc du Bois-de-Coulonge

  • Promenade en carriole de Calèches Québec dans ce domaine historique, autrefois résidence des lieutenant-gouverneurs, tel que raconté par un guide-animateur de la Commission de la capitale nationale du Québec.
  • Visite du centre d'interprétation, toujours avec le même guide, où des photos d'archives et une immense maquette de la villa disparue témoignent de la riche histoire du lieu, mais aussi de celle des personnes qui y ont joué un rôle marquant. Par le jeu, les enfants sont invités à y découvrir l'exposition Portraits du Bois-de-Coulonge.

3.  Mythes et réalités des peuples autochtones

  • Rencontre et échanges sous le shaputuan (maison longue) avec Mme Élisabeth Ashini, Innu de 76 ans, qui présente son parcours de vie et qui parle de l'histoire et du vécu des Premières Nations.
  • Présentation de savoirs traditionnels transmis aux Québécois, incluant les débuts de l'acériculture.
  • Dégustation d'une bouchée traditionnelle de pain banique avec une confiture de baies rouges.

Après le repas du midi pris dans le shaputuan, la journée se termine bien sûr par la dégustation de la tire sur la neige.

La réalisation de cette activité pédagogique en pleine nature est rendue possible grâce à la contribution du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, de la Commission de la capitale nationale du Québec, de la Caisse Desjardins Sillery-Saint-Louis-de-France, de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec et du Syndicat des producteurs acéricoles de la région de Québec-Rive-Nord.

 

Consulter le contenu original avec éléments multimédias : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2018/04/c5157.html

Partager