Fermeture de l'urgence à Cloutier-Du Rivage - La CAQ insensible aux services de proximité

QUÉBEC, le 29 août 2019 /CNW Telbec/ - Le député de Pontiac et porte-parole libéral en matière de santé et de service sociaux, M. André Fortin, demande à la ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Danielle McCann, de revenir sur sa décision quant à la fermeture de l'urgence à Cloutier-Du Rivage, du secteur Cap-de-la-Madeleine en Mauricie.

Les citoyens du Cap-de-la-Madeleine ont toujours été clairs à l'effet qu'ils souhaitent un service d'urgence rapidement accessible. C'est pourquoi le gouvernement précédent avait pris les moyens nécessaires en ajoutant quatre médecins supplémentaires pour assurer l'ouverture de cette urgence.

Voilà que la ministre de la Santé ferme cette urgence, ce qui implique que les patients devront se déplacer jusqu'à Trois-Rivières pour obtenir les soins nécessaires. Visiblement, les services de proximité ne sont pas une priorité pour le gouvernement de François Legault.

La ministre McCann propose de remplacer cette urgence par une clinique opérée par des infirmières praticiennes spécialisées. Actuellement, la région connaît une pénurie de main-d'œuvre importante, ce qui ne garantit en rien que le personnel nécessaire puisse être recruté. Malheureusement, ce sont les patients qui en paieront le prix avec des services et des heures d'ouverture amputés ainsi que des kilomètres à parcourir pour être soigné.

D'ailleurs, comment la CAQ pourra-t-elle respecter son engagement électoral de prendre en charge tous les patients en moins de 90 minutes avec la fermeture de cette urgence?

Comment explique-t-elle ses multiples contradictions sur la décision de fermer cette urgence quand le député caquiste de Nicolet-Bécancour demandait lui-même de maintenir les services en dénonçant les possibles coupures lorsqu'il était dans l'opposition?

« La CAQ doit revenir sur sa décision et garantir l'ouverture de l'urgence à Cloutier-Du Rivage. Les citoyens de la Mauricie ont droit, eux aussi, à des soins de santé de proximité. De toute évidence, ce n'est pas une priorité pour le gouvernement, la ministre de la Santé et sa collègue députée de Champlain. La CAQ manque de volonté politique. Aujourd'hui, elle choisit d'abandonner les patients en région et c'est un choix que nous décrions et que nous n'aurions jamais fait. »

André Fortin, député de Pontiac et porte-parole libéral en matière de santé et de services sociaux

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2019/29/c6040.html

Partager