Centre mère-enfant de Sherbrooke - La Coalition Avenir Québec repousse volontairement le projet

QUÉBEC, le 30 avril 2019 /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, lors de la période de questions, le député de Pontiac et porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé et de santé publique et de vitalité des régions, monsieur André Fortin, a interpellé la ministre de la Santé, madame Danielle McCann, sur les raisons du report du projet du Centre mère-enfant de Sherbrooke. Alors que le projet du Centre mère-enfant est bien amorcé et que les premiers patients étaient attendus pour 2021, la Coalition Avenir Québec nous parle maintenant de 2024, un délai de trois ans et demi.

Le gouvernement caquiste, pour justifier ce report du projet dont les travaux sont déjà en cours, nous parle d'un appel d'offres qui doit être refait, nous comprenons cette situation, mais rien ne justifie un tel délai. Comment la ministre et les élus caquistes de la région peuvent justifier le report du projet de 3 à 4 ans, alors que celui-ci est déjà autorisé, déjà budgété et que les travaux ont même déjà commencé?

« Les acteurs locaux, le CISSS, les employés de la santé, les citoyens, les parents et les patients qui ont besoin de service en pédiatrie, en maternité et en néo-natalité, tous s'entendent pour dire que le projet de Centre mère-enfant doit aller de l'avant. Si la ministre de la Santé n'a pas l'intention d'agir et refuse de faire avancer un projet déjà bien amorcé, est-ce que les députés de l'Estrie peuvent se tenir debout et défendre la volonté des gens qui ont besoin de ces services, des gens qui les ont élus. »

André Fortin, député de Pontiac et porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé et de santé publique et de vitalité des régions

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2019/30/c6485.html

Share