Commotions cérébrales - Enrico Ciccone dépose un projet de loi pour mieux protéger les jeunes

QUÉBEC, le 11 avril 2019 /CNW Telbec/ - Le député de Marquette et porte-parole de l'opposition officielle en matière de sports, de loisirs et de saines habitudes de vie, monsieur Enrico Ciccone, a déposé aujourd'hui à l'Assemblée nationale le projet de loi no 196, Loi modifiant la Loi sur la sécurité dans les sports afin d'instaurer le registre Passe-Sports visant à colliger les données sur l'état de santé des personnes âgées de moins de 18 ans à la suite d'une commotion cérébrale. Il a demandé la collaboration du gouvernement afin que ce projet de loi puisse être adopté.

Le député de Marquette veut protéger plus adéquatement les jeunes qui pratiquent leur sport préféré des commotions cérébrales. Le Passe-Sports vise à colliger les informations pertinentes, afin que parents, entraineurs, médecins, arbitres et professeurs puissent avoir y accès à un seul et même endroit.

Le Passe-Sports viendrait s'ajouter et compléter le Protocole de gestion des commotions cérébrales, mis en œuvre par le gouvernement précédent, et s'ajoute à la base du Plan d'action pour la prévention et la gestion des commotions cérébrales liées à la pratique d'activités récréatives et sportives

« Sportif de carrière, en m'engageant en politique, je me suis promis de mieux protéger nos sportifs et d'encourager l'adoption d'un mode de vie sain et actif. Aujourd'hui, je suis fier de déposer mon premier projet de loi dans le but de mieux protéger les jeunes sportifs lorsqu'ils subissent des commotions cérébrales, tout en encourageant la pratique du sport. Je tends la main à la ministre déléguée à l'Éducation, madame Isabelle Charest, afin que nous puissions l'étudier et l'adopter à l'Assemblée nationale, même si ce n'est pas une initiative gouvernementale. Je suis convaincu qu'elle partage les mêmes objectifs que moi. À elle maintenant de démontrer qu'elle veut réellement collaborer avec l'opposition. »

Enrico Ciccone, député de Marquette et porte-parole de l'opposition officielle en matière de sports, de loisirs et de saines habitudes de vie

Notons d'ailleurs que la démarche de M. Ciccone est approuvée par des experts et corroborateurs tels que le Dr Dave Ellemberg, spécialiste des commotions cérébrales, et Mme Natacha Llorens, directrice des services aux joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

« Je tiens à souhaiter bon succès à ce projet de loi sur les commotions cérébrales. J'adore l'idée du Passe-Sports pour nos jeunes. Vous savez à quel point je suis moi-même sensible à ce sujet après avoir eu plusieurs commotions au courant de ma carrière et de par mon implication dans les recherches sur les commotions cérébrales ici à Québec avec le Projet sportif de la Fondation du CHU de Québec. En travaillant en équipe et en ayant plus de gens comme nous qui veulent et poussent dans la même direction, nous atteindrons le même but. Quelque chose de bien pour nos jeunes, pour leur futur et surtout pour qu'ils puissent continuer à pratiquer le sport qu'ils aiment. »

Simon Gagné, ancien joueur de la LNH

Faits saillants du Passe-Sports :

  • S'assurer de protéger le jeune du sport, de lui-même, mais aussi de ses parents ou d'un coach qui veut ramener trop vite l'athlète au jeu;
  • Éviter que le jeune fasse un sport qui pourrait aggraver sa situation;
  • Éviter les commotions cérébrales multiples;
  • Rassurer les parents.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2019/11/c2082.html

Share