Grève du temps supplémentaire obligatoire des infirmières - La CAQ a les moyens de soutenir les infirmières

QUÉBEC, le 8 avril 2019 /CNW Telbec/ - Alors que la Coalition avenir Québec (CAQ) s'est engagée à abolir le temps supplémentaire obligatoire pour les infirmières du Québec en campagne électorale, ces dernières se mobilisent aujourd'hui pour demander l'abolition des heures supplémentaires obligatoires ainsi que des solutions pour améliorer leurs conditions de travail à la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, qui n'a posé aucun geste en ce sens depuis l'élection de son gouvernement.

Malgré les marges de manœuvre laissées par le dernier gouvernement du Parti libéral, la CAQ n'a pas réservé dans le dernier budget les 350 millions de dollars nécessaires pour étendre les projets ratios comme convenu dans la dernière convention collective avec la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ).

« Nous avions toujours valorisé et accordé le plus grand respect pour le travail des infirmières et c'est pourquoi nous avions inclus dans la dernière convention collective de la FIQ des cibles de postes à temps plein ainsi que la mise en œuvre de projets ratios pour améliorer leurs conditions de travail et déterminer les meilleures compositions d'équipe. La ministre doit répondre de ses promesses pour soutenir les infirmières du Québec. Quand la ministre de la Santé et des Services sociaux prendra-t-elle ses responsabilités? »

André Fortin, député de Pontiac et porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, de santé publique et de vitalité des régions

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2019/08/c6461.html

Share