Réforme de la santé - Beaucoup de questionnements pour cette supposée « révolution »

QUÉBEC, le 18 févr. 2019 /CNW Telbec/ - La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, évoque une révolution pour parler des mesures qu'elle et son gouvernement souhaitent mettre en place. Toutefois, plusieurs d'entre elles, telles que l'élargissement du champ de pratique des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) et la vaccination par les pharmaciens, étaient déjà ancrées dans le plan du précédent gouvernement ou ont fait l'objet d'un engagement électoral du Parti libéral du Québec (PLQ).

Les autres éléments avancés par la ministre soulèvent néanmoins des questions pour le député de Pontiac et porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé et de santé publique, André Fortin :

La ministre refuse de parler d'augmentation de rémunération des préposés aux bénéficiaires alors que sa collègue ministre des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a promis le contraire il y a un mois à peine.

Mme McCann parle d'injecter de l'argent supplémentaire pour embaucher des ressources d'appoint en CHSLD, mais ne s'engage en aucun temps à déployer les projets-ratios à travers le Québec, ce qui laisse un doute quant à la volonté réelle du gouvernement de donner suite à cette proposition.

Elle confirme également qu'il n'y aura aucune pénalité pour les médecins de famille qui n'ont pas atteint les objectifs d'inscription prévus à l'entente. Notre formation politique avait mis en place les mesures coercitives afin de faire passer le taux d'inscription de 65 à 80 %. M. Fortin s'inquiète même de voir si la Coalition avenir Québec (CAQ) a laissé tomber son engagement électoral d'offrir un médecin de famille à tous.

Finalement, la ministre de la Santé revient également à la charge avec le mode de rémunération par capitation, basé sur le paiement du médecin en fonction du nombre de patients, sans garantir que ces patients auront droit à une consultation. M. Fortin doute qu'une sorte de prime à l'inscription favorise l'accès à un médecin.

« En plus de présenter une fausse révolution, la ministre se retrouve en porte à faux avec sa collègue Marguerite Blais sur l'enjeu de la rémunération des préposées aux bénéficiaires. Elle souhaite améliorer les soins en ouvrant des postes pour des ressources d'appoint qu'elle trouvera on ne sait où en pleine pénurie de main-d'œuvre et elle tient à payer les médecins par capitation. Rien pour améliorer les services aux patients. Où s'en va la Coalition avenir Québec en matière de santé? »

André Fortin, député de Pontiac et porte-parole de l'opposition en matière de santé et de santé publique

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2019/18/c5704.html

Partager