Rétrogradation de la santé mentale au MSSS - Hélène David demande le retour d'une véritable direction générale de la santé mentale

QUÉBEC, le 21 janv. 2018 /CNW Telbec/ - Alors que toutes les voix réclament une grande discussion sur la santé mentale, le gouvernement de François Legault envoie un mauvais message à la population en reléguant la direction de la santé mentale à un statut moins important au sein du ministère, soit un dossier parmi d'autres au sein de la direction des services sociaux. Cela a pour effet d'enlever le poids et l'autonomie donnée aux ressources affectées à cet enjeu primordial.

Le précédent gouvernement avait reconnu l'importance de la santé mentale. Il lui avait notamment octroyé une véritable direction générale en 2018 au sein du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), avec son directeur placé au même niveau que les sous-ministres adjoints et associés des autres directions.

Rappelons que les membres de la Commission de la santé et des services sociaux devront prochainement se prononcer sur la proposition de mandat d'initiative suggérée en décembre dernier par Hélène David, dans un esprit non partisan, afin que la Commission puisse se saisir d'un mandat concernant l'enjeu de l'accès aux soins en santé mentale en procédant notamment à des consultations afin d'entendre des experts à ce sujet.

« Danielle McCann et François Legault  envoient un très mauvais signal et démontrent un grand manque de sensibilité envers le nouveau mal du siècle. Je leur demande de reculer promptement et de remettre en place une véritable direction générale de la santé mentale. »

Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys et porte-parole de l'opposition officielle en matière de services sociaux

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2019/22/c3100.html

Partager