Accès à des services éducatifs de qualité - Les ministres Jean-François Roberge et Mathieu Lacombe défendent le libre choix des parents

QUÉBEC, le 18 avril 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, ainsi que le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, tiennent à réaffirmer leur intention d'offrir un vrai libre choix aux parents du Québec en matière de services éducatifs. En ce sens, ils refusent la discrimination voulue par le Parti Québécois et le Parti Libéral, qui voudraient tenir dans l'ignorance des milliers de parents quant à l'éventail de services de qualité qui s'offrent à leurs enfants.

Lettre du ministère - Maternelle 4 ans (Groupe CNW/Cabinet du ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur)

À ce sujet, les ministres ont une nouvelle fois exprimé leur refus d'opposer le réseau des services de garde éducatifs à l'enfance et celui des maternelles 4 ans. Ces deux réseaux offrent des services de qualité et il appartient aux parents de faire le meilleur choix possible en fonction des besoins de leurs enfants, et ce, que ceux‑ci soient déjà inscrits à un service éducatif ou non.

Pour faire ce choix, il importe que les familles soient informées de l'ensemble des options qui s'offrent à elles. À cette fin, une lettre a été acheminée au réseau scolaire en date du 21 mars dernier par le ministère de l'Éducation et l'Enseignement supérieur. Par souci de transparence, cette lettre se trouve jointe au présent envoi.

Citations :

« La maternelle 4 ans est un nouveau service de qualité, comme le sont d'ailleurs tous nos services de garde. Notre gouvernement s'est engagé à la rendre accessible à tous les enfants du Québec d'ici cinq ans. Les parents ont le droit de savoir que ce service est maintenant disponible pour pouvoir prendre la meilleure décision possible en fonction des besoins de leurs enfants. »

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

« Ce que les oppositions voudraient, c'est que l'on tienne dans l'ignorance des milliers de parents quant aux services éducatifs offerts à leurs enfants. Nous refusons cette discrimination. Nous défendons et défendrons toujours le libre choix pour l'ensemble des parents du Québec, et un vrai libre choix implique nécessairement d'être au fait de l'ensemble des options qui s'offrent à leurs enfants. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

 

Consulter le contenu original pour télécharger le multimédia : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2019/18/c8089.html

Share