Crise du logement - Andrés Fontecilla demande à la ministre d'enlever ses lunettes roses

QUÉBEC, le 31 mai 2019 /CNW Telbec/ - Le député de Laurier-Dorion et responsable solidaire en matière de logement, Andrés Fontecilla, demande à la ministre de l'Habitation Andrée Laforest d'enlever ses lunettes roses: la crise du logement est bel et bien à nos portes. Mme Laforest doit mettre en place dans les plus brefs délais le plan d'urgence proposé par Québec solidaire cette semaine puisque qu'une grave crise du logement est imminente dans les villes de plus de 50 000 habitants.

« Ça ne s'invente pas : dans mon comté, à Villeray, le taux d'inoccupation des logements de 3 chambres pour les familles est de 0%. Zéro!  À Gatineau, on parle d'un taux d'inoccupation moyen de 0,7%. Ce n'est pas nouveau : ça fait des mois que les groupes de locataires alertent la ministre Laforest sur l'éclosion d'une crise du logement. Le gouvernement avait toute la latitude nécessaire pour prévoir le coup et élaborer un plan d'action. Malheureusement, on arrive au point où on doit mettre en oeuvre des mesures en urgence parce que des familles sont menacées de se retrouver à la rue d'ici un mois », a déploré M. Fontecilla, tout en saluant le fait que la ministre de l'Habitation a mis en place quelques mesures, dont l'augmentation des suppléments au loyer pour les locataires en difficulté.

Pour le député de Laurier-Dorion, il faut toutefois faire plus pour régler à long terme la crise du logement et le sort des personnes mal logées. Alors qu'il présentait cette semaine son plan d'urgence pour lutter contre la crise du logement, M. Fontecilla a tenté de convaincre la ministre Laforest ce matin de mettre en place rapidement ce plan. Celui-ci implique notamment l'adoption immédiate de trois mesures: l'actualisation des barèmes financiers du programme AccèsLogis afin de livrer les 15 000 logements approuvés par l'ancien gouvernement et annoncer la construction de nouvelles unités, l'encadrement de l'hébergement touristique illégal par un règlement véritablement efficace, et l'implantation d'un registre des baux afin de contrer les hausses abusives des loyers.

« Contrairement à ce que l'on pense, ce ne sont pas seulement les locataires les plus défavorisés qui souffrent de la crise du logement : les familles de la classe moyenne sont aussi affectées. Par exemple, au lieu de payer leur loyer 800 dollars, ces familles vont le payer 1400 dollars. Même si elles en ont les moyens, ça leur enlève du pouvoir d'achat. Ce sont des centaines de dollars qu'elles ne peuvent pas prendre pour payer l'épicerie ou pour subvenir à leurs besoins. Agir contre la crise du logement, c'est donc agir dans le meilleur intérêt de toutes les familles locataires, pas seulement les plus démunies », a-t-il fait valoir.

M. Fontecilla déposera également lundi prochain une pétition lancée à l'initiative du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ). Signée par plus de 10 500 personnes, la pétition demande au gouvernement de la CAQ de procéder à une réforme en profondeur de la Régie du logement.

Le plan d'urgence à la crise du logement

Mesures à court terme :

  • Mise en place d'une équipe ministérielle dédiée à la prise en charge de la crise du logement et une ligne d'urgence pour les locataires;
  • Retour des programmes d'aide d'urgence (hébergement, entreposage des meubles, etc.);
  • Augmentation du nombre d'unités du Programme de supplément au loyer (PSL) d'urgence ainsi que du montant du supplément, selon le loyer médian par région;
  • Accompagnement des locataires vulnérables dans leur recherche de logements;
  • Suivi communautaire des locataires particulièrement vulnérables à risque d'itinérance;

Mesures à long terme :

  • Mise en place du nouveau programme d'AccèsLogis avec les barèmes de financement actualisés;
  • Mise en place d'un registre national des baux permettant de connaître l'historique des prix des loyers et d'en freiner l'explosion;
  • Réglementation des plateformes locatives de type Airbnb.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2019/31/c1872.html

Share