Commission sur les soins de fin de vie - La ministre McCann annonce le dépôt du Rapport sur la situation sur les soins de fin de vie au Québec

QUÉBEC, le 3 avril 2019 /CNW Telbec/ - La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a annoncé aujourd'hui le dépôt du Rapport sur la situation sur les soins de fin de vie au Québec, en présence de Michel A. Bureau, président de la Commission sur les soins de fin de vie, l'organisme responsable de l'élaboration de ce rapport.

Ce rapport avait notamment pour objectif de faire le point sur les soins palliatifs et de fin de vie (SPFV) offerts au Québec et d'évaluer les réalisations qui découlent de la Loi concernant les soins de fin de vie. Il visait également à présenter les principaux constats et enjeux liés à l'expérience des trois dernières années et à fournir des recommandations en vue d'améliorer l'offre de service en SPFV pour les prochaines années.

Parmi les principaux constats qui ressortent de ce document, notons que le nombre d'aides médicales à mourir (AMM) administrées est en croissance constante depuis 2015. On constate également que les deux tiers des AMM demandées sont administrées. Les principaux enjeux soulevés se rapportent entre autres à l'accessibilité des SPFV, notamment pour certaines catégories de patients et dans certaines régions.

Citations :

« En tant que gouvernement, nous avons le devoir d'être proactifs et d'aller au-devant des enjeux qui se présentent, en vue d'offrir aux personnes en fin de vie le meilleur accès possible à ces services, de manière conforme à leur volonté, dans le respect de la dignité humaine et de leurs valeurs. La justesse et la très grande pertinence des observations de la Commission seront fort utiles dans nos actions à venir en vue de permettre au plus grand nombre possible de personnes de bénéficier des soins de fin de vie qu'elles souhaitent, dans la sérénité et en présence de leurs proches. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Cet exercice d'analyse nous a permis de constater que le réseau de la santé et des services sociaux s'est mobilisé activement pour la mise en œuvre de la Loi, et que des changements dans l'offre des soins de fin de vie ont été faits, et ce, très rapidement. Des défis demeurent toutefois afin que les soins de fin de vie de qualité soient encore plus accessibles, de manière équitable pour l'ensemble de la population. »

Michel A. Bureau, président de la Commission sur les soins de fin de vie

Faits saillants :

Outre les constats mentionnés, soulignons également que

  • les directives médicales anticipées (DMA) sont plutôt méconnues et qu'un effort d'information à grande échelle s'impose;
  • l'offre de SPFV pour les clientèles pédiatriques et non oncologiques demeure un défi;
  • la Commission a dû analyser 10 fois plus d'AMM que ce qui avait été prévu au départ, et qu'elle doit maintenant, tout en poursuivant ce mandat, se tourner vers les autres préoccupations que constituent les soins palliatifs, la sédation palliative continue et les DMA.

Rappelons qu'en décembre dernier, un groupe de travail national a été créé en vue d'étudier la question de l'amélioration de l'accès équitable à des SPFV de qualité. Par ailleurs, le rapport du Groupe d'experts sur la question de l'inaptitude et de l'AMM est attendu pour le printemps 2019. Soulignons également qu'un formulaire électronique unique de déclaration des renseignements relatifs à l'AMM par les cliniciens a été mis en ligne, en vertu d'une entente conclue avec le gouvernement fédéral.

Lien connexe :

Les personnes intéressées à en savoir davantage sur la situation des soins de fin de vie au Québec peuvent consulter la salle de presse du site du MSSS : msss.gouv.qc.ca/presse

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2019/03/c1701.html

Share