Projet de 1,1 G$ dans le secteur du lithium - Nemaska Lithium : un projet structurant et créateur d'emplois pour la région de la Mauricie

SHAWINIGAN, QC, le 16 août 2018 /CNW Telbec/ - La ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Mme Julie Boulet, et le député de Saint-Maurice et adjoint parlementaire du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Pierre Giguère, soulignent, au nom de la vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, les retombées économiques importantes pour la ville de Shawinigan du projet d'envergure de Nemaska Lithium, pour lequel le gouvernement du Québec a notamment octroyé une contribution financière de 130 millions de dollars en mai dernier.

Le projet de Nemaska Lithium, évalué à 1,1 milliard de dollars, consiste à mettre en service une mine de spodumène (minerai de lithium) à Nemaska, à 300 km au nord de Chibougamau, sur le territoire Eeyou-Istchee Baie-James. Le minerai qui sera extrait de la mine Whabouchi sera transformé dans une nouvelle usine à Shawinigan. La mise en service de l'usine, qui mènera à la création d'une centaine d'emplois, est prévue pour le milieu de l'année 2020.

Rappelons que les perspectives du marché du lithium sont excellentes. Il existe actuellement une très forte demande pour les sels de lithium de qualité batterie à l'échelle mondiale, notamment en lien avec la pénétration des véhicules électriques sur le marché de l'Asie. La consommation de lithium devrait donc augmenter de 17 % par année jusqu'en 2026. Pour ce qui est de l'hydroxyde de lithium de haute pureté utilisé dans les véhicules électriques, seulement sept producteurs sont en activité dans le monde. La conjoncture est donc des plus favorables pour le démarrage à l'échelle commerciale des activités de Nemaska Lithium.

Citations :

« En étant partie prenante du projet de Nemaska Lithium, notre gouvernement réaffirme sa volonté d'encourager l'exploitation des ressources naturelles de manière responsable afin qu'elles puissent profiter à tous les Québécois. La mise en œuvre du projet de Nemaska Lithium entraînera des retombées économiques importantes ici, à Shawinigan, en plus de mener à la création de plusieurs emplois bien rémunérés. Avec de tels investissements, le Québec se donne les moyens de mettre de l'avant un développement durable, créateur de richesse et facteur de progrès social. »

Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie

« L'économie de la Mauricie a été marquée historiquement par un fort développement industriel. Depuis quelques années, la région s'est engagée dans un mouvement de diversification économique avec le soutien du gouvernement du Québec. Shawinigan est donc heureuse d'accueillir ce projet porteur, qui est une excellente nouvelle pour les travailleurs et pour l'économie locale. La vitalité des régions demeure un incontournable pour assurer la croissance du Québec. »

Pierre Giguère, député de Saint-Maurice et adjoint parlementaire du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« La reprise actuelle laisse présager de belles années pour l'industrie minière québécoise, et il n'y a pas de meilleur moment pour investir dans ce secteur. Le projet de Nemaska Lithium s'inscrit dans la volonté gouvernementale d'assurer la croissance sur le territoire du Plan Nord par le développement de l'industrie minière, comme défini dans le cadre du Plan Nord et dans la Vision stratégique du développement minier au Québec, tout en favorisant l'exploitation et la transformation de nos ressources naturelles. »

Pierre Moreau, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« Notre gouvernement continue d'accélérer son virage majeur visant à soutenir le développement durable de notre économie et la lutte contre les changements climatiques, tout en soutenant la croissance économique régionale. Ce projet aura un effet structurant important pour le Québec. Il facilitera l'accès aux produits de lithium pour les entreprises manufacturières québécoises qui sont actives dans la chaîne de valeur de fabrication de batteries destinées aux véhicules électriques. En développant des technologies liées à l'électrification des transports, Nemaska Lithium rejoint également les orientations du Plan d'action en électrification des transports 2015‑2020, lequel a notamment pour objectif de réduire l'empreinte carbone du secteur des transports. »

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« Cet investissement s'inscrit parfaitement dans la stratégie de Ressources Québec, qui vise à appuyer le développement d'un secteur clé pour l'avenir. Avec Nemaska Lithium, nous favorisons notamment une occasion de croissance pour la filière québécoise des véhicules électriques, une industrie qui engendre des retombées économiques positives et durables pour l'ensemble du Québec. »

Pierre Gabriel Côté, président-directeur général d'Investissement Québec

Faits saillants :

  • Fondée en 2007, Nemaska Lithium est une entreprise en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l'extraction minière de spodumène jusqu'à la commercialisation d'hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté.
  • L'usine de transformation de Nemaska Lithium, qui sera située à Shawinigan, représente un investissement de 532 millions de dollars. Elle aura une capacité de 33 000 t/an (équivalent carbonate de lithium) et permettra d'extraire le lithium du concentré de spodumène afin de produire du carbonate de lithium ou de l'hydroxyde de lithium, selon le besoin des clients. Ces produits seront d'une teneur supérieure à 99,5 % et pourront être vendus sur le marché des batteries rechargeables.
  • L'entreprise utilise un procédé chimique novateur et breveté permettant de produire le lithium par électrolyse membranaire. Ce procédé est plus efficace et plus économique que le procédé de fabrication traditionnel, en plus de générer des produits de haute pureté.
  • Le lithium est un métal utilisé principalement dans les batteries, la céramique, le verre et les lubrifiants. Il existe actuellement une très forte demande à l'échelle mondiale, notamment pour les batteries rechargeables des appareils portables et des véhicules électriques.

Lien connexe :

  • Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2018/16/c7522.html

Share