Un financement supplémentaire de 1,5 M$ pour soutenir la mission de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

QUÉBEC, le 6 nov. 2019 /CNW Telbec/ - La ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, a annoncé aujourd'hui que la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) pourra compter sur un financement supplémentaire de près de 1,5 million de dollars.

Grâce à cette somme récurrente, la Commission pourra embaucher l'équivalent de 18 personnes qui offriront des services directs à la population afin de réduire les délais de traitement des plaintes et d'assurer le suivi des demandes en matière de protection de la jeunesse. Ces postes supplémentaires aideront la CDPDJ à répondre à l'augmentation constante de la complexité et du nombre de plaintes, qui a bondi de 20 % en 2018-2019.

Par ce réinvestissement, le gouvernement du Québec donne également suite à une des recommandations du Rapport sur la situation qui prévaut à la Commission des droits des personnes et des droits de la jeunesse remis par la vérificatrice indépendante Lise Verreault en avril 2018.

Citations

« Comme gouvernement responsable, nous devons donner à la CDPDJ les moyens de répondre à l'augmentation des plaintes qu'elle reçoit. Grâce à notre intervention rapide à la suite de la crise vécue en 2017 et aux nouveaux dirigeants en poste, la Commission a retrouvé la stabilité. Avec l'annonce d'aujourd'hui, elle dispose désormais des ressources qui lui permettront de mieux remplir sa mission essentielle de défense des droits des Québécoises et Québécois. »

Sonia LeBel, ministre de la Justice et procureure générale du Québec

« La protection de la jeunesse, notamment des enfants vulnérables, est une priorité pour notre gouvernement. Le nombre de plaintes à la CDPDJ a connu une hausse importante dans la dernière année. En augmentant son financement, ce qui se traduira par 18 nouvelles ressources, dont 4 dédiées à la protection de la jeunesse, nous nous assurons qu'elle pourra mieux répondre aux besoins de ceux et celles qui lui demandent de l'aide, et ce dans des délais plus courts. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

Liens connexes

Ministère de la Justice du Québec : www.justice.gouv.qc.ca

Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse : www.cdpdj.qc.ca

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2019/06/c6281.html

Share