Investissement dans l'usine d'Alliance Magnésium - Le gouvernement du Québec investit près de 26 M$ pour favoriser l'essor économique de la MRC des Sources

DANVILLE, QC, le 13 mars 2020 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec investit une somme de 25,9 millions de dollars pour l'implantation de l'usine de démonstration commerciale d'Alliance Magnésium. Le projet, qui sera réalisé à Danville, se déroulera en deux étapes. Un centre de coulée sera d'abord construit pour fabriquer du magnésium en recyclant des produits d'alliage. La deuxième étape vise la construction d'une unité de fabrication de magnésium à partir des résidus d'extraction d'une ancienne mine de chrysotile. Le coût total du projet se chiffre à 143,7 millions de dollars.

La seconde étape sera conforme aux normes mises en place par le gouvernement du Québec à la suite du dépôt, à l'été 2020, du rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) visant à établir le portrait de la situation quant à la présence d'amiante au Québec et à la gestion des résidus miniers amiantés. Mentionnons que lorsque la première étape sera terminée, l'entreprise démarrera la transformation du magnésium recyclé pour sa commercialisation. Cette étape peut être rentable à elle seule, sans la mise en œuvre de l'étape 2.

La contribution gouvernementale se compose d'une prise de participation de 13,4 millions de dollars en capital-actions dans la première étape du projet, par l'entremise du Fonds du développement économique, administré par Investissement Québec. Un prêt de 12,5 millions de dollars sera accordé lors de la deuxième étape.

Citations :
« Ce projet innovant mise sur l'économie circulaire pour développer de nouveaux procédés de fabrication de magnésium. En demande dans les industries de l'automobile et de l'aérospatiale, le magnésium fait partie des solutions favorisant l'allègement des structures afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Alliance Magnésium s'est engagée à respecter entièrement les directives gouvernementales qui seront émises après les recommandations du BAPE concernant la valorisation sécuritaire des résidus miniers amiantés utilisés à l'étape 2. Je suis ravi que l'appui du gouvernement permette d'amorcer, dès ce printemps, les travaux de construction du centre de coulée, qui produira du magnésium à partir de métal recyclé. À terme, ce projet d'usine de démonstration commerciale créera 102 emplois dans la région de l'Estrie. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière

« La technologie brevetée d'Alliance Magnésium offrira une solution durable aux milliers de tonnes de résidus accumulés dans la région à la suite de la fermeture de la mine d'amiante. Il s'agit d'un projet porteur pour lequel le gouvernement veillera à instaurer et à faire respecter des normes environnementales découlant des recommandations du BAPE. À la suite de cet investissement, le gouvernement du Québec détiendra 16 % du capital-actions de l'entreprise. Une fois le projet terminé, Alliance Magnésium deviendra le seul fabricant, au Québec, de magnésium métallique à partir de roche serpentine. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie

« L'usine commerciale d'Alliance Magnésium engendrera des emplois bien rémunérés, qui inciteront de jeunes travailleurs à s'installer ou à demeurer dans la région. Cet investissement viendra diversifier davantage l'économie de la MRC des Sources, aux prises avec un déclin de sa population depuis les dernières années. Le gouvernement du Québec est fier d'encourager ce projet aux multiples retombées importantes, du point de vue tant socioéconomique qu'environnemental. »

André Bachand, député de Richmond

Faits saillants :

  • À l'automne 2016, Alliance Magnésium a procédé à l'installation d'une usine pilote sur le site de l'ancienne usine de Métallurgie Magnola afin de réaliser des essais relatifs à son procédé industriel.
  • Le gouvernement a soutenu le projet d'usine pilote par l'octroi d'un prêt remboursable sans intérêt de 5,4 millions de dollars issu du Fonds de développement économique de la MRC des Sources.
  • La technologie utilisée par Alliance Magnésium combine l'hydrométallurgie et l'électrolyse afin d'extraire le magnésium des dépôts de résidus de roches serpentines qui découlent de l'exploitation des mines d'amiante. La fibre d'amiante est détruite dès l'entrée de la matière dans le procédé. Le produit fini ne contient aucune fibre d'amiante.
  • Le BAPE a été mandaté par le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, pour établir le portrait de la situation quant à la présence d'amiante au Québec et à la gestion des résidus miniers amiantés. Le dépôt du rapport est attendu au cours de l'été 2020.

Lien connexe :
Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l'Économie et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l'Économie et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :
Twitter : twitter.com/economie_quebec 
Facebook : www.facebook.com/EconomieQc 
LinkedIn : www.linkedin.com/company/économie-québec 
YouTube : www.youtube.com/user/MDEIEQuebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2020/13/c1407.html

Partager