Octroi de 26 000 $ à l'Observatoire global du Saint-Laurent pour un projet de valorisation des algues dérivantes

QUÉBEC, le 7 août 2019 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec octroie une aide financière de 26 000 $ à l'Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL) pour l'évaluation du potentiel de valorisation des algues dérivantes de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent dans divers marchés, dont l'alimentation humaine, l'alimentation animale et l'horticulture.

La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, se réjouit de cette aide financière qui permettra de maximiser l'exploitation des algues situées sur le territoire maritime du Québec.

Cette aide financière provient du Fonds bleu, qui bénéficie d'une enveloppe budgétaire de 10 millions de dollars visant à financer des initiatives structurantes dans le domaine des biotechnologies et à soutenir l'économie bleue.

Citation 

« La subvention accordée à l'Observatoire global du Saint-Laurent contribuera positivement au développement économique, social et environnemental de nos régions maritimes tout en préservant la valeur écologique et économique du Saint-Laurent, soit le principe même de l'économie bleue. Par ailleurs, la mise en œuvre du projet contribuera à créer des emplois dans la valorisation de la biomasse algale au Québec. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants 

  • Le projet porte sur une source d'algues présentement non exploitée, soit celle des algues dérivantes. Ces algues, détachées par le retrait ou le mouvement des glaces au printemps ou par les tempêtes automnales, constituent une source potentielle de biomasse algale.
  • Ce projet vise à collecter et à rassembler des données sur la répartition, la disponibilité et la qualité des algues dérivantes dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Les nouvelles connaissances ainsi acquises seront ensuite partagées à l'ensemble de la filière québécoise des biotechnologies marines.
  • Le projet s'inscrit dans les axes et actions prioritaires du Plan d'action pour l'essor de la filière québécoise des biotechnologies marines 2018-2030 du gouvernement du Québec.
    • Le Plan d'action pour l'essor de la filière québécoise des biotechnologies marines 2018-2030 a été élaboré dans le but de créer une filière intégrée, pérenne, inclusive, orientée marché et reconnue internationalement comme un modèle de valorisation et de commercialisation durable de la ressource marine. Le but est également de faire du Québec l'un des meilleurs endroits au monde où investir dans l'économie bleue.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2019/07/c8353.html

Share