Déclaration du député de Brome Missisquoi Pierre Paradis

COWANSVILLE, QC, le 5 juin 2018 /CNW Telbec/ - Le bureau de comté du député, M. Pierre Paradis, confirme que M. Paradis autorise la divulgation de toutes allocations reçues depuis son élection en 1980.

Suite au dépôt d'un rapport par la Commissaire à l'éthique et à la déontologie aujourd'hui, nous pouvons confirmer que M. Paradis :

  • n'a en aucun moment excédé les allocations permises et, lorsqu'applicable, a payé à même ses fonds personnels tout excédent;
  • n'a retiré aucun profit personnel de son logement ou des allocations fournies, par exemple en achetant une propriété et en bénéficiant de la plus-value accumulée au fil du temps, même si la pratique est permise;
  • n'a reçu aucune allocation depuis le mois de janvier de 2017, étant en convalescence.

Le rapport reproche essentiellement à M. Paradis d'avoir avantagé des membres de sa famille en habitant avec eux. M. Paradis maintient s'être pleinement conformé aux règles applicables, et n'avoir commis aucun manquement éthique en habitant avec sa famille.

M. Paradis a collaboré à l'enquête malgré son état de santé précaire.

Un exposé des faits détaillé, présentant un contexte et des arguments, a été présenté dans le cadre de l'enquête, cet exposé des faits est joint à ce communiqué.

Nous notons que la Commissaire, dans son rapport, recommande une révision des règles du Bureau de l'Assemblée en matière d'allocations pour « qu'il n'y ait pas de disparité » entre ces règles et le Code d'éthique. Elle recommande une sanction sans précédent en vertu des règles pour lesquelles elle note une disparité et recommande en même temps une révision des règles.

M. Paradis est tout à fait l'aise avec une révision de l'ensemble des règles et des pratiques, d'ailleurs recommandée par le Président de l'Assemblée nationale, le 1er juin dernier, demandant à l'administration de lui présenter les réformes à apporter quant à une divulgation plus explicite de toutes les dépenses relatives au rôle de député, cette étude s'appliquant selon le communiqué à toutes les facettes de la vie parlementaire, incluant le logement.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2018/11/c1912.html

Partager