Brise-glaces pour la Davie : Martine Ouellet exige que Justin Trudeau tienne parole!

QUÉBEC, le  21 mars 2018 /CNW Telbec/ - La députée à l'Assemblée nationale Martine Ouellet a déposé aujourd'hui, conjointement avec le Parti Québécois, la Coalition Avenir Québec, Québec solidaire, le député de Gaspé et le député de Groulx, une motion qui demande au gouvernement du Canada d'octroyer le contrat des brise-glaces au chantier de la Davie au plus tard le 31 mars 2018. Le gouvernement de Philippe Couillard a refusé son consentement à cette motion qui, autrement, aurait été unanime.

'' Un gouvernement du Québec qui refuse d'exiger que le gouvernement du Canada tienne ses promesses faites aux travailleurs de la Davie, c'est désolant, a déploré Martine Ouellet. C'est bien beau faire des marches et prendre des engagements de fermeté, quand vient le temps de faire la demande claire, le gouvernement de Philippe Couillard recule et s'esquive. Par crainte d'offusquer le gouvernement canadien, le gouvernement libéral abandonne les centaines de travailleurs de la Davie. ''

Voici la motion présentée par Martine Ouellet :

Que l'Assemblée prenne acte que le 18 janvier dernier, le premier ministre Justin Trudeau, alors en visite à Québec, a affirmé que des négociations seraient entreprises dès le 19 janvier pour le contrat des brise-glaces au chantier maritime Davie;

Qu'elle note que le 12 mars 2018, l'Association des fournisseurs du Chantier Davie demandait à Justin Trudeau qu'il s'engage à conclure enfin le contrat des brise-glaces.

Que l'Assemblée nationale constate qu'en date d'aujourd'hui, aucune annonce dans ce sens n'a été faite et que des centaines d'emplois au chantier Davie et chez ses fournisseurs sont en péril;

Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement du Canada qu'elle octroie à la Davie le contrat des brise-glaces, et ce, au plus tard le 31 mars 2018.

« C'est devenu quasiment indécent, ce silence d'Ottawa, a lancé Martine Ouellet.  C'est bien beau venir à Québec, faire des sourires et dire à quel point les travailleurs de la Davie sont excellents, mais ça ne règle rien du côté de la perte de centaines d'emplois! Justin Trudeau  doit octroyer le contrat des brise-glace sans attendre! Le chef de la direction de la Davie, Spencer Fraser, attendait une réponse au plus tard… hier! Ça suffit de rire des travailleurs du Québec!  Déjà que les Québécois et les Québécoises verseront  25 milliards de dollars pour la Stratégie maritime du Canada en contrepartie de moins de 1% des contrats… Il est grandement temps que le Québec puisse lui-même octroyer ses contrats et faire des investissements structurants et créateurs d'emploi!  »

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2018/21/c3153.html

Partager