Chantier Davie - Martine Ouellet veut notre 20 milliards pour le Québec

QUÉBEC, le 5 déc. 2017 /CNW Telbec/ - La députée à l'Assemblée nationale Martine Ouellet a déposé aujourd'hui une motion afin que l'Assemblée nationale demande au gouvernement canadien d'octroyer au Québec sa juste part des contrats qui permettrait au Chantier Davie d'augmenter le nombre d'emplois de même que les contrats avec les sous-traitants. La motion était appuyée par le Parti Québécois, la Coalition Avenir Québec et Québec Solidaire.

Voici la motion présentée par Martine Ouellet :

Que l'Assemblée nationale rappelle que le chantier Davie de Lévis est le plus important au Canada, qu'il possède à lui seul 50 % de la capacité de production du Canada et qu'il a été nommé meilleur chantier naval d'Amérique du Nord en 2015; 

Qu'elle souligne que la Davie est le seul chantier à avoir livré un navire dans le cadre de la stratégie de construction navale canadienne, l'Astérix, au quart du coût de ses compétiteurs et selon l'échéancier prévu;

Qu'elle rappelle également que la Davie n'a reçu à ce jour que moins de 1 % de la stratégie de construction navale du Canada qui est maintenant estimée à plus de 100 milliards de dollars, une injustice qui doit être corrigée;

Qu'elle souligne que les Québécois et les Québécoises payeront de leur poche 20 milliards de dollars pour cette stratégie;

Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement canadien d'octroyer au Québec sa juste part des contrats qui vont permettre au Chantier Davie d'augmenter le nombre d'emplois de même que les contrats avec les sous-traitants.

Le gouvernement a refusé son consentement.

« Les chiffres les dérangent, semble-t-il, s'est étonnée Martine Ouellet. Pourtant, ce ne sont que des faits : plus de 100 milliards au total pour la stratégie de construction navale canadienne, c'est tiré directement d'un rapport du Bureau du Vérificateur général du Canada en 2013 et un étude de la bibliothèque du Parlement du Canada en 2015. Et le 20 milliards, c'est la part que le Québec  assume compte tenu de la répartition de l'assiette fiscale, rien de nouveau sous le soleil. Je ne comprends pas le refus du parti libéral, compte tenu de la participation de Philippe Couillard accompagné de plusieurs ministres, à la marche de soutien, dimanche passé. Son discours, ce jour-là, me laisse espérer que le gouvernement peut se ressaisir et que l'on pourra faire adopter la motion d'ici la pause des Fêtes. », a conclu Martine Ouellet.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2017/05/c7389.html

Share