Fonds des pêches du Québec - Québec et Ottawa accordent une aide financière de 219 000 $ pour une pêche au pétoncle plus durable

QUÉBEC, le 16 août 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, M. Jonathan Wilkinson, et le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, annoncent une aide financière conjointe totalisant 219 243 $ accordée à l'Association des pêcheurs de pétoncles des Îles-de-la-Madeleine. Cette somme provient du Fonds des pêches du Québec, un fonds bilatéral Québec-Canada dont l'objectif est de soutenir le développement des activités de pêche commerciale dans une perspective de développement durable. Concrètement, cette aide financière permettra de mettre au point un équipement plus performant pour une pêche au pétoncle plus durable.

Ce nouvel équipement développé en Écosse offre plusieurs avantages par rapport aux modèles utilisés jusqu'ici. Il permet de pratiquer une pêche plus écoresponsable en protégeant les fonds marins et les espèces ainsi qu'en limitant les prises accessoires et accidentelles. De plus, son fonctionnement requiert moins de carburant et il engendre des économies dans les opérations de tri en raison de sa capacité à recueillir moins de roches et de débris.

Cet investissement contribue à la mise en œuvre de la Politique bioalimentaire 2018-2025 -- Alimenter notre monde. En effet, il appuie le développement d'entreprises prospères, durables et innovantes en plus d'encourager l'utilisation de méthodes respectueuses de l'environnement et novatrices.

Citations

« Le Fonds des pêches du Québec permet une transition vers des équipements de pêche plus écoresponsables et montre le souci de l'industrie de préserver nos océans et nos fonds marins. Le développement d'une pêche respectueuse de l'environnement fait partie de notre vision d'avenir et reflète les attentes des consommateurs d'aujourd'hui. Je félicite l'Association des pêcheurs de pétoncles des Îles-de-la-Madeleine d'être proactive et de prendre à cœur le développement durable du secteur québécois des pêches et de l'aquaculture. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Ce premier projet du Fonds des pêches du Québec, fruit d'une entente historique entre les gouvernements du Canada et du Québec, aidera à transformer et à stimuler l'innovation dans le secteur des poissons et des fruits de mer. Ce fonds contribue à la création de bons emplois pour la classe moyenne de même que de possibilités de croissance et d'investissement pour les entreprises des collectivités du Québec. »

M. Jonathan Wilkinson, ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le projet d'essais de la drague écoresponsable N-Viro est prometteur à plus d'un titre, non seulement pour sa capacité à réduire les dépenses de carburant, mais également pour ses caractéristiques techniques qui protègent les fonds marins et les espèces en plus de limiter les prises accessoires et accidentelles. Des tests concluants pourraient entraîner l'utilisation de ce nouvel engin qui favorisera des pratiques plus respectueuses de l'environnement ici, aux Îles-de-la-Madeleine, et ailleurs au Québec. »

Mme Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national

Faits saillants

  • Le Fonds des pêches du Québec (FPQ) est un fonds bilatéral Québec-Canada qui a été mis en place en avril 2019 pour une période de cinq ans (de 2019-2020 à 2023-2024) afin de stimuler l'innovation dans le secteur des pêches et de l'aquaculture.
  • Le budget du FPQ s'élève à 42,8 millions de dollars et provient du gouvernement fédéral dans une proportion de 70 % et du gouvernement du Québec dans une proportion de 30 %.
  • Les objectifs de ce fonds sont les suivants :
    • Accroître la productivité et la compétitivité du secteur québécois des pêches et de l'aquaculture;
    • Renforcer la capacité de l'industrie à s'adapter aux changements dans l'écosystème, y compris les changements climatiques;
    • Miser sur la qualité et la durabilité des poissons et des fruits de mer du Québec afin d'augmenter leur notoriété sur les marchés.
  • Durant les quatre dernières années, le Québec a réalisé des captures annuelles avoisinant les 600 tonnes de pétoncles (75 tonnes sans le corail), pour une valeur au débarquement de 2 millions de dollars par année.
  • Le pétoncle québécois est surtout consommé tel quel, sans transformation, en raison de son goût fin et délicat à la sortie de la mer.

Lien connexe 

Pour plus d'information : www.mapaq.gouv.qc.ca/FondsPechesQuebec  

https://www.facebook.com/mapaquebec/

https://twitter.com/mapaquebec

https://www.instagram.com/mapaquebec/

https://www.linkedin.com/company/ministere-d-a-d-p-e-d-l

https://www.youtube.com/user/mapaquebec

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2019/16/c9760.html

Share