Mission de la ministre Christine St-Pierre au Maroc - Les gouvernements du Québec et du Royaume du Maroc jettent les bases d'une nouvelle coopération prometteuse

QUÉBEC, le 22 juin 2018 /CNW Telbec/ - La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, et le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mohammed Ali Lazreq, ont signé aujourd'hui, dans la capitale marocaine, l'Entente entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Royaume du Maroc concernant l'établissement du Bureau du Québec à Rabat. L'ouverture de cette nouvelle représentation dans la capitale marocaine témoigne de la volonté du Québec d'intensifier ses relations bilatérales, économiques et de coopération avec ce pays. Il s'agira de la 30e représentation du Québec à l'étranger et de sa première représentation en Afrique du Nord.

De gauche à droite : Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et Mohammed Ali Lazreq, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Maroc. (Groupe CNW/Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie)

Faciliter l'intégration professionnelle des personnes immigrantes
À l'occasion de sa mission au Maroc, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie a annoncé la nomination de l'émissaire en matière de mobilité internationale et de reconnaissance des qualifications professionnelles, Me Patrick L. Benaroche. Celui-ci a pris part avec la ministre aux rencontres avec les hauts dirigeants du Royaume du Maroc avec qui ils ont pu échanger sur la volonté du gouvernement du Québec de faciliter l'intégration professionnelle des personnes immigrantes installées au Québec, notamment celles en provenance du Maroc.

Conformément à la Politique internationale du Québec, la recherche de solutions pour intensifier la mobilité des personnes et la reconnaissance des qualifications professionnelles est prioritaire pour le gouvernement du Québec. C'est pourquoi le gouvernement a choisi de confier cet important mandat au nouvel émissaire.

Entretien avec le chef du gouvernement du Maroc
La ministre Christine St-Pierre s'est entretenue avec le chef du gouvernement marocain, Saad-Eddine El Otmani. La ministre et le directeur désigné du Bureau du Québec à Rabat, Alain Olivier, aussi présent à l'entretien, ont pu lui témoigner de l'importance stratégique pour le Québec, et pour la communauté québécoise d'origine, d'approfondir ses liens économiques, culturels et universitaires avec le Maroc et, en particulier, de renforcer la mobilité étudiante et la mobilité de la main-d'œuvre, qui seront facilitées grâce à l'ouverture de cette nouvelle représentation québécoise à l'étranger, la troisième sur le territoire africain.

À la suite de cet entretien, la ministre a également rencontré le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj, de même que Mohamed Yatim, ministre du Travail et de l'Insertion professionnelle.

Le Maroc, cinquième puissance économique du continent africain, constitue un marché très attrayant à développer pour le Québec. Plusieurs entreprises et établissements québécois sont actifs au Maroc dans des secteurs variés, tels que l'aéronautique, l'éducation, la formation et le génie-conseil.

Citation :
« Au Québec, le recours à l'immigration demeure une nécessité pour le maintien de la croissance économique, ainsi que pour l'accroissement de la compétitivité des entreprises. Le Québec entretient des relations multiformes avec les pays du Maghreb, particulièrement avec le Maroc. Nous avons la chance de pouvoir compter au Québec sur une importante communauté d'origine marocaine, soit plus de 100 000 personnes qui contribuent chaque jour à l'avancement de la société québécoise. Bien que cette communauté soit parmi les plus diplômées au Québec, nous devons poursuivre les efforts sur le plan de l'intégration et de la participation à la société québécoise, en raison notamment des difficultés en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles. Il s'agit d'enjeux primordiaux pour maintenir la croissance économique et assurer le développement de nos deux sociétés. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Faits saillants :

  • Le directeur désigné de la future représentation du Québec au Maroc est Alain Olivier, présentement secrétaire général du ministère des Relations internationales et de la Francophonie.
  • En 2017, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et le Maroc se chiffraient à près de 219,5 M$, en hausse de 27,1 % par rapport à 2016.
  • Le Maroc occupe une position géographique stratégique qui en fait une porte d'entrée privilégiée sur l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient.
  • Ce pays est un membre actif de l'Organisation internationale de la Francophonie et fait partie de l'une des régions d'Afrique (Maghreb) qui représente un grand potentiel de développement.
  • Il figure régulièrement dans la liste des cinq principaux pays d'immigration au Québec.
  • Pour faciliter la mobilité étudiante du Maroc vers le Québec, le gouvernement du Québec a annoncé au cours de la mission l'octroi de 10 exemptions exceptionnelles de droits de scolarité supplémentaires. Celles-ci s'ajoutent aux 90 autres exemptions régulières dont dispose ce pays en vertu de l'Entente dans le domaine de l'enseignement supérieur entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Royaume du Maroc.
  • Plusieurs entreprises et établissements québécois sont actifs au Maroc, dont Bombardier, CGI, le Collège LaSalle et l'Université Laval.
  • Les personnes d'origine marocaine au Québec reflètent aujourd'hui un large éventail de profils socioéconomiques, tels que des chefs d'entreprises, des chercheurs, des scientifiques, des jeunes cadres, des artistes, des étudiants et des représentants du monde associatif et des médias.
  • Le taux de chômage de la population immigrante est presque trois fois plus élevé que celui de la population québécoise, soit 16,5 %. 
  • Le Maroc était à l'honneur au 20e Salon international du livre de Québec, en avril dernier.
  • Il s'agit de la 30e représentation du Québec à l'étranger et de sa première représentation en Afrique du Nord.

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 29 représentations dans 16 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

 

 

Consulter le contenu original avec éléments multimédias : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2018/22/c3336.html

Share