Patrimoine immobilier - Les ministres Nathalie Roy et Andrée Laforest posent un geste inédit pour la protection du patrimoine et octroient 30 M$ pour aider les citoyens, les villes et les MRC

QUÉBEC, le 5 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec met en œuvre un nouveau programme d'aide financière de 30 M$ qui outillera les citoyens, les villes et les MRC afin d'améliorer la connaissance, la mise en valeur, la protection et la transmission du patrimoine immobilier dans les régions du Québec.

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, et la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, en ont fait l'annonce ce matin dans le cadre de l'Assemblée annuelle des MRC de la Fédération québécoise des municipalités. 

Alors que les citoyens et les villes réclamaient depuis longtemps qu'on les épaule dans les démarches coûteuses et complexes de restauration du patrimoine bâti, les ministres proposent un programme en trois volets qui viendra combler le vide existant en matière d'expertise et de subventions.

Autre nouveauté importante : le programme prévoit l'embauche d'agents et d'agentes de développement en patrimoine immobilier dont le salaire sera subventionné à 50 %, pour une période pouvant s'échelonner sur 3 ans, par le ministère de la Culture et des Communications et le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation. Ces agents veilleront entre autres à ce qu'un inventaire centralisé du patrimoine bâti soit dûment constitué au Québec.

Les sommes consenties pourront atteindre 60 M$ sur 3 ans pour préserver et restaurer le patrimoine immobilier, réparties à parts égales entre les municipalités et le gouvernement du Québec. Des 30 M$ versés par Québec, 24 M$ proviendront du ministère de la Culture et des Communications et 6 M$ du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation.

En priorisant ainsi la sauvegarde de maisons et d'immeubles patrimoniaux dans les villes et villages, le gouvernement veut mobiliser l'ensemble des citoyens à la conservation du patrimoine, contribuant ainsi à l'embellissement du Québec.

Citations :

« Le patrimoine culturel immobilier est une ressource fragile et non renouvelable dont il faut prendre soin. Notre gouvernement assume aujourd'hui le rôle important qu'il doit jouer pour en assurer la préservation et la restauration. Par ce programme, nous souhaitons renforcer notre soutien aux citoyens et au milieu municipal et mieux les outiller afin qu'ils interviennent pour protéger le patrimoine de proximité. Embellir le Québec contribue à la valorisation culturelle, économique et touristique de nos communautés, et c'est un projet qui doit nous mobiliser collectivement. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« Je suis fière de ce programme qui met à la disposition des municipalités, des MRC, des régions, les outils nécessaires pour mettre en valeur notre patrimoine! Toutes les réflexions entourant notre aménagement du territoire doivent se faire en considérant notre patrimoine immobilier, nos bâtiments qui sont les fondements de notre histoire au Québec! »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

« À notre assemblée générale de septembre dernier, les membres de la FQM ont adopté une résolution demandant au gouvernement des moyens financiers adéquats pour assurer la préservation et la mise en valeur de notre patrimoine. Nous avions identifié la nécessité de réaliser un état des lieux, de même que la création d'un réseau d'expertises au sein des MRC pour accompagner les municipalités en matière de patrimoine. Je tiens à souligner le travail des ministres qui, avec ce programme, répondent à plusieurs des attentes exprimées par nos membres. »

Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog

« Je tiens à féliciter l'initiative de madame Roy, ministre de la Culture et de Communications, et de madame Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation. La protection et la préservation de notre patrimoine immobilier posent un immense défi. C'est une responsabilité partagée qui exige des efforts constants de tous les partenaires. Ce nouveau programme permettra de mieux soutenir les actions des municipalités en ce domaine. C'est la somme de tous les bâtiments et biens patrimoniaux, peu importe leur taille et leur emplacement, qui fait la grande richesse de notre patrimoine collectif. Je souhaite également que ce nouveau programme nous permette de nous doter d'une vision commune et à long terme des différents éléments patrimoniaux que nous voulons mettre en valeur, et ce, dans toutes les régions du Québec. »

Suzanne Roy, présidente intérimaire de l'Union des municipalités du Québec et mairesse de Sainte-Julie

Survol du programme :

Le nouveau programme donne la possibilité aux MRC et aux municipalités de conclure des ententes d'aide financière selon les volets suivants.

Volet 1 : Ententes pour la restauration du patrimoine immobilier

Pour être admissible, l'immeuble doit avoir été construit avant 1975 et correspondre à l'une ou l'autre des conditions suivantes :

  • Il doit bénéficier d'une mesure de protection attribuée en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel (cité, classé, déclaré);
  • Son intérêt patrimonial doit être reconnu comme supérieur dans un inventaire effectué pour une municipalité ou une MRC et qui est également visé par une mesure de protection de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme.

Sous-volet 1a : Restauration du patrimoine immobilier de propriété privée

  • Les ententes conclues seront cofinancées à parts égales par le ministère de la Culture et des Communications et le milieu municipal;
  • Les citoyens pourront bénéficier d'une subvention qui couvrira de 50 à 70 % du coût des travaux admissibles, selon le coût maximal établi dans chaque entente;
  • Les ententes rendent admissibles les travaux de restauration, mais également le recours à des services-conseils en architecture, la production de carnets de santé et d'audits techniques, la réalisation d'inventaires et d'interventions archéologiques.

Sous-volet 1b : Restauration du patrimoine immobilier de propriété municipale

  • Les ententes conclues sont cofinancées par le ministère de la Culture et des Communications (25 %), le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (25 %) et le milieu municipal (50 %);
  • Elles rendent admissibles les mêmes interventions que celles du sous-volet 1a.

Volet 2 : Ententes pour l'embauche d'agents et d'agentes de développement en patrimoine immobilier

  • Les ententes conclues sont cofinancées par le ministère de la Culture et des Communications (25 %), le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (25 %) et le milieu municipal (50 %);
  • Elles rendent admissible l'embauche d'une ressource spécialisée par les MRC et les municipalités, soit un agent ou une agente de développement en patrimoine immobilier. Les agents pourront mettre en place des conditions favorables à la connaissance, à la mise en valeur, à la protection et à la transmission du patrimoine dans leurs milieux respectifs;
  • Le ministère de la Culture et des Communications et le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation participeront à la mise en réseau de ces ressources en vue de contribuer à leur formation et d'accroître l'échange de l'expertise en patrimoine bâti dans le milieu municipal.

Lien connexe :

mcc.gouv.qc.ca/patrimoineimmobilier

Suivez le Ministère dans les médias sociaux     
Twitter Facebook @MCCQuebec

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2019/05/c3002.html

Share