Fonds d'appui au rayonnement des régions - Une somme de 320 000 $ pour deux projets agricoles en Montérégie

SAINT-LIBOIRE, QC, le 27 août 2019 /CNW Telbec/ - Au nom de la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest, la députée de Saint-Hyacinthe, Mme Chantal Soucy, a annoncé qu'une aide financière de 320 000 $ est accordée à la Fédération de l'Union des producteurs agricoles (UPA) de la Montérégie pour la réalisation de deux projets qui visent à améliorer la qualité de l'eau et la biodiversité dans les rivières de la région. Cette contribution est consentie dans le cadre du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR).

Une des initiatives concerne la protection des bandes riveraines et agricoles. Une somme de 160 000 $ servira à sensibiliser les producteurs à l'importance de respecter ces corridors. Des formations théoriques et pratiques leur seront aussi offertes.

Une aide de 160 000 $ est également octroyée pour l'embauche d'une personne-ressource qui aura le mandat d'effectuer la coordination régionale du programme ALUS (Alternative Land Use Services). Soulignons que ce programme vise à mobiliser les producteurs agricoles afin qu'ils cèdent une partie de leurs terres pour mettre en place des aménagements durables qui réduiront l'apport de sédiments et de certains contaminants dans les cours d'eau, diversifieront les habitats pour favoriser la biodiversité et augmenteront les superficies couvertes par la végétalisation.

Pour cette annonce, Mme Soucy était accompagnée du président de la Table de concertation des préfets de la Montérégie et membre du comité régional de sélection de projets du Fonds d'appui au rayonnement des régions, M. Patrick Bousez.

Citations :

« Notre gouvernement contribue au développement des communautés et au rayonnement des régions comme celle de la Montérégie par l'entremise des projets FARR. Il est essentiel pour nous de mettre au cœur de nos actions l'écoute et la collaboration avec les acteurs des milieux pour assurer la vitalité et l'essor de toutes les régions. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation

« Avec les 6 880 fermes situées sur son territoire, la Montérégie est l'une des régions les plus agricoles au Québec. Si ces activités génèrent des retombées économiques importantes, elles ont également des répercussions sur la qualité des cours d'eau et les espèces animales et végétales qui s'y trouvent. Je suis heureux, car les projets appuyés pourront assurément aider à contrer ces effets. »

Christian Dubé, ministre responsable de la région de la Montérégie

« Les initiatives annoncées aujourd'hui témoignent de la créativité des gens de la région, de leur conscience écologique et de leur désir d'améliorer leurs pratiques en ce sens. Elles permettront entre autres de planter des végétaux, de reboiser certains secteurs, d'aménager des étangs et des milieux humides sur 21 ha. Finalement, c'est toute la population qui bénéficiera des efforts consentis par les producteurs agricoles et les autres acteurs du milieu. Nous pouvons en être fiers! »

Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe

« La Fédération de l'UPA de la Montérégie est un acteur privilégié sur le terrain, dont l'expertise est reconnue. Ainsi, elle est bien placée pour sensibiliser les producteurs agricoles de la région à l'importance d'améliorer la qualité de l'eau et la biodiversité dans les rivières. L'appui qui lui est accordé l'aidera à contribuer à atténuer les effets de certaines activités sur l'environnement et le milieu de vie des citoyens. »

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« L'agriculture fait battre le cœur de la Montérégie, et les 6 880 fermes de la région ont des retombées économiques considérables, puisqu'elles génèrent 30 % du produit intérieur brut agricole et 25 % des emplois dans le secteur. Je tiens à saluer le leadership des agricultrices et des agriculteurs ainsi que leur capacité à se mobiliser dans la recherche de solutions et l'adoption de nouvelles pratiques de gestion qui aideront à relever le défi climatique du 21e siècle. »

Patrick Bousez, président de la Table de concertation des préfets de la Montérégie et membre du comité régional de sélection de projets du Fonds d'appui au rayonnement des régions

« La Fédération de l'UPA de la Montérégie tient à remercier le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, ainsi que la Table de concertation des préfets de la Montérégie, de nous accorder par l'entremise du Fonds d'appui au rayonnement des régions son aide financière pour la réalisation de ces deux importants projets. Étant des chefs de file en agroenvironnement depuis plus de 15 ans, les 12 000 agricultrices et agriculteurs que nous représentons sont reconnaissants et surtout déterminés à réduire leur empreinte environnementale afin d'améliorer concrètement la qualité de l'eau et la biodiversité de notre milieu de vie. »

Christian St-Jacques, président de la Fédération de l'UPA de la Montérégie.

Faits saillants :

  • Le FARR a été créé en complément du Fonds de développement des territoires afin de permettre aux élus municipaux et régionaux d'élaborer et de soutenir des projets structurants qui contribuent à maximiser le développement des communautés.
  • Des sommes totalisant plus de 13 millions de dollars ont déjà été annoncées depuis la mise en place du FARR pour la réalisation de 83 initiatives dans la région.

Liens connexes :

Fonds d'appui au rayonnement des régions : www.mamh.gouv.qc.ca/developpement-territorial/programmes/fonds-dappui-au-rayonnement-des-regions-farr/farr/.

Pour en savoir plus sur les activités du MAMH, suivez-nous sur les médias sociaux :

facebook.com/AffairesMunicipalesHabitation

twitter.com/MAMhQC/

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2019/27/c9171.html

Share