Appellations réservées et termes valorisants - Le ministre Lamontagne annonce une aide financière de plus de 238 000 $ pour les vins du Québec

QUÉBEC, le 5 sept. 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, annonce l'octroi d'une aide financière totale pouvant aller jusqu'à 238 755 $ pour le développement, la gestion et la promotion des appellations réservées « Vin du Québec » et « Vin de glace du Québec ».

En tout, ce sont sept projets déposés par le Conseil des vins d'appellation du Québec qui seront soutenus, soit deux pour « Vin de glace du Québec » et cinq pour « Vin du Québec ». L'aide financière est accordée en vertu du Programme d'appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants, qui vise à appuyer efficacement les regroupements ou les associations d'entreprises du secteur bioalimentaire dans la mise en œuvre de projets d'appellation réservée ou de terme valorisant et assurer leur pérennité, en vue de contribuer ou développement d'un secteur d'activité ou d'une région.

La promotion des appellations réservées « Vin du Québec » et « Vin de glace du Québec » est une première étape dans la stratégie de valorisation des vins québécois.

La Politique bioalimentaire 2018-2025 -- Alimenter notre monde place l'achat de produits québécois au cœur de ses actions et fixe comme objectif de promouvoir et de valoriser les produits bioalimentaires d'ici. Le développement des appellations réservées est l'un des moyens que se donne le gouvernement du Québec pour y parvenir.

Citation

« Dans un contexte où la compétition étrangère est omniprésente, les vignerons québécois gagnent à se démarquer pour que leurs produits deviennent des références sur les tables des consommateurs. L'appellation réservée est un outil de choix pour positionner les vins du Québec en tête de liste sur les scènes nationale et internationale. L'achat de produits locaux est de plus en plus privilégié par les consommateurs et l'appellation réservée est pour eux un gage de qualité et d'excellence de chez nous. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Faits saillants

  • L'appellation « Vin de glace du Québec » a été réservée en décembre 2014.
  • L'appellation « Vin du Québec » a été réservée en novembre 2018.
  • Les principaux objectifs d'un projet de développement d'appellation réservée sont les suivants :
    • Rassembler les différents acteurs d'un secteur donné autour d'objectifs de développement commun (dans ce cas-ci : développer le secteur des vins du Québec);
    • Garantir l'origine de la matière première, la traçabilité et l'authenticité du produit final;
    • Normaliser la qualité du produit, grâce au cahier des charges;
    • Développer des vins de qualité composés exclusivement d'intrants du Québec;
    • Apporter une valeur ajoutée, un statut et une promotion générique aux produits.
  • La demande pour les vins québécois a connu une hausse de 9,6 % en 2018 dans le réseau de la Société des alcools du Québec.
  • En juillet 2019, 295 entreprises déclaraient cultiver la vigne. De ce nombre, 147 sont titulaires d'un permis de production artisanale de boissons alcooliques.
  • Au Québec, 50 % des vignobles se situent en Montérégie (73 vignobles).
  • Les vignobles québécois cultivent en moyenne des superficies de moins de cinq hectares.

Lien connexe 

Pour avoir plus d'information :

Les appellations réservées au Québec : https://www.cartv.gouv.qc.ca/les-appellations-reservees-au-quebec

Les vins du Québec : https://vinsduquebec.com

Le Programme d'appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants : https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Transformation/md/programmesliste/developpementmarches/Pages/appuiaudeveloppementappellationsreservees.aspx

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2019/05/c7422.html

Share