Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal annoncent une aide financière totale de 750 000 $ pour mobiliser les acteurs du secteur bioalimentaire

QUÉBEC, le 3 sept. 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, et la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, annoncent une aide financière totale de 750 000 $ pour la mise en œuvre de la première Entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire de la région de Montréal 2019-2021. Cette entente, conclue entre le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) et la Ville de Montréal, est accordée par l'intermédiaire du programme Territoires : Priorités bioalimentaires, qui vise à accroître le développement et la mise en valeur du secteur bioalimentaire selon les priorités territoriales établies afin de contribuer à l'occupation et à la vitalité du territoire.

L'Entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire de la région de Montréal permettra de mobiliser les différents acteurs du secteur de façon à renforcer leur synergie. Elle permettra d'élaborer un plan d'intervention intégré et de mettre en œuvre des projets structurants issus du Plan de développement de la zone agricole et de la Stratégie d'occupation et de vitalité des territoires. Ils comprennent, entre autres :

  • la réalisation d'une étude sur le potentiel économique de l'agriculture urbaine commerciale;
  • la réalisation d'une journée sur l'innovation dans le secteur bioalimentaire;
  • la réalisation d'une étude de faisabilité sur le déploiement d'épiceries solidaires.

Le MAPAQ accorde une grande importance aux ententes sectorielles de développement du secteur bioalimentaire, car elles contribuent à la mise en œuvre de la Politique bioalimentaire 2018-2025 -- Alimenter notre monde, notamment par le renforcement des synergies. Le Ministère est actuellement partenaire dans 13 de ces ententes. Certaines ont été reconduites au cours des dernières années tandis que des échanges se poursuivent pour en conclure d'autres.

Citations

« La signature de cette première entente permettra de consolider un partenariat stratégique avec la Ville de Montréal. Les priorités d'action seront identifiées et les projets mis en œuvre créeront, j'en suis certain, un effet de levier pour l'essor des entreprises bioalimentaires de la région métropolitaine. Le MAPAQ s'engage, par le biais de telles ententes, à favoriser le développement d'un secteur bioalimentaire prospère et ancré dans les priorités propres à chacun des territoires. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Cette entente permettra à la région métropolitaine de consolider son secteur bioalimentaire qui la fait rayonner au Québec comme à l'international. Notre objectif est de mobiliser les acteurs du milieu qui mettent en place des projets qui font une réelle différence pour l'industrie et pour Montréal. »

Mme Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Je me réjouis de cette entente qui mènera à des interventions concertées et efficaces et qui favorisera l'essor du secteur bioalimentaire montréalais, qui se distingue par son poids économique, sa diversité et son dynamisme. Le soutien offert à des projets innovants en transformation alimentaire, en sécurité alimentaire et en agriculture urbaine contribuera au développement d'une production alimentaire de proximité. L'entente que nous annonçons aujourd'hui est une reconnaissance manifeste du rôle clé que joue Montréal dans le domaine bioalimentaire. »

Mme Valérie Plante, mairesse de Montréal

Faits saillants

  • Le programme Territoires : Priorités bioalimentaires, doté d'une enveloppe de 16,5 millions de dollars sur cinq ans, vise à mettre en valeur le secteur bioalimentaire selon les priorités territoriales.
  • L'agglomération de Montréal est le principal centre de transformation alimentaire du Québec (41 % du PIB), le principal marché de consommation et un des centres de l'innovation en agriculture urbaine.
  • Le MAPAQ octroie une aide financière de 600 000 $.
  • La Ville de Montréal contribue à la hauteur de 150 000 $.

Lien connexe 

Pour avoir plus d'information : www.mapaq.gouv.qc.ca.

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2019/03/c5693.html

Partager