Développement de l'industrie du phoque - Un appui financier de 72 904 $ pour étudier la population de phoques gris du golfe

QUÉBEC, le 9 janv. 2017 /CNW Telbec/ - Au nom du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Pierre Paradis, son adjoint parlementaire, M. Germain Chevarie, député des Îles-de-la-Madeleine, annonce l'attribution d'une aide financière de 72 904 $ à l'Association des chasseurs de phoques intra-Québec pour la réalisation d'une étude scientifique visant à analyser le degré d'exposition des phoques gris à différents agents infectieux et contaminants, particulièrement autour des Îles-de-la-Madeleine. Les données recueillies permettront de mieux connaître la santé générale de cette population et d'être à même de garantir la qualité des produits offerts aux consommateurs. L'aide financière a été accordée en vertu du Programme d'appui financier aux initiatives collectives dans le secteur des pêches et de l'aquaculture commerciales 2016-2017 et du programme Innovamer.

Aux fins du projet, une chasse contrôlée et respectueuse du bien-être animal sera effectuée dans le cadre d'une expédition à l'île du Corps-Mort, situé à quelques kilomètres des Îles-de-la-Madeleine. Le travail sera effectué en présence d'une équipe de scientifiques dont la responsabilité principale sera confiée au Dr Pierre-Yves Daoust, professeur de médecine vétérinaire et spécialiste en pathologie animale du collège vétérinaire de l'Université de l'Île‑du‑Prince‑Édouard. La capture de phoques de différentes classes d'âge permettra d'obtenir les prélèvements nécessaires aux analyses.

Rappelons que le gouvernement du Québec reconnait l'importance du développement de l'industrie du phoque. En plus d'avoir mis en place en 2016 un plan d'action sectoriel triennal visant à relancer cette industrie, il a inscrit son développement parmi les actions prioritaires de la Stratégie maritime du Québec.

« Le développement de l'industrie du phoque est une opportunité économique d'importance pour les Îles-de-la-Madeleine. Il est primordial de soutenir les activités visant à en assurer la pérennité et les actions prévues au plan d'action sectoriel iront en ce sens », a conclu M. Chevarie.

 

Partager