LA CAQ = ZÉRO TRANSPARENCE

QUÉBEC, le 17 sept. 2019 /CNW Telbec/ - L'opposition officielle a profité de la toute première période des questions de la rentrée parlementaire automnale pour démontrer le manque de transparence du gouvernement de François Legault. Malgré sa promesse d'un nouveau gouvernement « axé sur la transparence », la CAQ préfère agir en coulisses plutôt que d'informer la population sur ses réelles intentions.

Le chef de l'opposition officielle, M. Pierre Arcand, a ouvert le bal en questionnant le chef de la CAQ sur la gestion de la police au Québec. L'Unité permanente anticorruption est sans dirigeant depuis un an alors que le directeur général par intérim de la Sûreté du Québec a remis sa démission. La confiance des Québécois envers leurs corps policiers est ébranlée, ils ont le droit d'avoir des détails, c'est toutefois silence radio du côté de la ministre responsable, Mme Geneviève Guilbault.

La porte-parole en matière d'éducation, Mme Marwah Rizqy, a pour sa part rappelé que la maternelle 4 ans universelle n'était pas désirée par la population, que les inscriptions stagnent et qu'un an après les élections, le gouvernement n'a toujours aucun plan pour mettre en œuvre sa promesse.

De son côté, le porte-parole en matière de finances, M Carlos J. Leitão, suivi de sa collègue porte-parole en matière de protection des consommateurs, Mme Lise Thériault, ont déploré le refus de la CAQ d'étudier un mandat d'initiative visant à faire toute la lumière sur les fuites de données personnelles survenues au cours de l'été notamment des Desjardins, Capital One, Revenu Québec et Industrielle Alliance. Ils ont martelé le fait que le gouvernement a politisé un enjeu qui touche et préoccupe les Québécois.

La porte-parole en matière d'économie, Mme Dominique Anglade a souligné que le ministre de l'Économie, M. Pierre Fitzbiggon joue à la cachette. Après avoir empêché l'ex-pdg d'Investissement Québec de s'exprimer lors des crédits et avoir doublé le salaire de son ami et nouveau PDG, il veut maintenant cacher le nombre d'effectifs. Que se passe-t-il à Investissement Québec derrière les portes closes.

Le porte-parole en matière de santé et services sociaux, M. André Fortin, a tablé sur la fermeture de l'urgence à Cloutier-Du-Rivage, une urgence de proximité pour les citoyens du secteur Cap-de-la-Madeleine en Mauricie. La CAQ a choisi d'abandonner les patients de la région de la Mauricie, un choix que le précédent gouvernement avait refusé de faire. 

Plusieurs questions restent toujours sans réponse du côté du troisième lien et le porte-parole en matière de transports, M. Gaétan Barrette, a profité de la période des questions pour interpeller le ministre Bonnardel. Est-ce que le ministre peut donner l'heure juste aux Québécois et s'engager à donner suite à notre demande de mandat d'initiative pour entendre le directeur du bureau de projet?

« Au cours de la période des questions, l'opposition officielle a donné la chance au premier ministre et à ses ministres de présenter des réponses aux nombreux questionnements des Québécois. On comprend aujourd'hui que la CAQ donne l'illusion de régler les problèmes et qu'en réalité, c'est un gouvernement de façade qui garde pour lui l'information dont les citoyens sont en droit d'avoir. À la CAQ, la transparence c'est zéro ! »

Pierre Arcand, chef de l'opposition officielle

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2019/17/c0450.html

Partager