Injonction concernant l'abandon des 18 000 dossiers en immigration - François Legault doit cesser de s'acharner

QUÉBEC, le 25 févr. 2019 /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, la Cour supérieure a rendu une injonction pour forcer le gouvernement de la CAQ à traiter les 18 000 dossiers d'immigration en attente. Le premier ministre François Legault doit s'engager dès maintenant à respecter cette décision et reprendre immédiatement le traitement des dossiers, abandonnés à la suite du dépôt de son projet de loi sur la réforme en immigration.

Ce jugement est une victoire pour les 50 000 personnes touchées par l'abandon de ces dossiers, pour les employeurs et pour l'économie québécoise. La Cour mentionne que le ministre doit agir conformément au droit en vigueur et non sur le fondement d'une modification législative projetée. Cela confirme que la décision de jeter les dossiers était une décision politique sans lien avec son projet de loi.

« Le premier ministre et son ministre de l'Immigration, M. Simon Jolin-Barrette, doivent cesser de s'acharner et traiter les dossiers. Le gouvernement se doit de respecter la loi. L'improvisation de M. Legault et de M. Jolin-Barrette a causé beaucoup d'angoisse et d'inquiétude pour des milliers de personnes au cours des dernières semaines. La crédibilité du gouvernement est entachée. De toutes parts, M. Legault recevait des signaux à l'effet que l'abandon de ces dossiers était inhumain et non fondé. Il aura fallu l'intervention des tribunaux pour le forcer à reculer. C'est une importante rebuffade. Le gouvernement doit prendre acte du jugement et traiter ces dossiers sans délai. »

Dominique Anglade, députée de Saint-Henri-Sainte-Anne et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'économie et d'immigration

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2019/25/c7092.html

Share