Rapport final de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics : écoute, réconciliation et progrès - Le PLQ invite la CAQ à faire plus, à faire mieux

QUÉBEC, le 9 oct. 2019 /CNW Telbec/ - Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec refuse de mandater la Protectrice du citoyen afin d'assurer le suivi des 142 recommandations formulées dans le rapport de la Commission Viens. Mme Rinfret s'est d'ailleurs montrée ouverte au rôle qui pourrait lui être confié.

Le porte-parole libéral en matière d'affaires autochtones, M. David Birnbaum, a présenté une motion à l'Assemblée nationale, ce matin, pour réclamer ce mécanisme de suivi ainsi qu'un échéancier pour l'application de ce rapport.

Le rapport de 500 pages révèle des faits troublants concernant les relations entre les Autochtones et les services publics. L'ensemble des partis représentés à l'Assemblée nationale se sont d'ailleurs engagés à collaborer afin que ce rapport marque un tournant dans nos relations avec les Premières nations et les Inuits.

« Le rapport urgent et sérieux de la Commission Viens nous interpelle tous à passer à l'action. Le gouvernement a refusé de collaborer en ce sens aujourd'hui. Pour sa part, l'opposition officielle s'engage à continuer à présenter au gouvernement des propositions constructives, mais j'invite la CAQ, à faire plus, à faire mieux, dans ce dossier afin que les Premières nations et les Inuits puissent avoir accès à des services publics équitables et respectueux auxquels ils ont droit. »

David Birnbaum, député de D'Arcy-McGee et porte-parole libéral en matière d'affaires autochtones

Motion présentée par le député de D'Arcy-McGee, M. David Birnbaum :

« Considérant le dépôt du rapport de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec, le 30 septembre dernier ;

Considérant que ce rapport présente de graves lacunes en ce qui a trait notamment à l'accès, l'adaptation et la qualité de plusieurs services fondamentaux offerts aux communautés des Premières nations et des Inuits, notamment en matière de justice, santé, éducation et sécurité publique ;

Considérant que le 17 octobre prochain le premier ministre du Québec a annoncé la tenue d'une Table de dialogue avec les communautés autochtones du Québec afin de définir, conjointement, les actions à entreprendre ;

Que l'Assemblée nationale demande formellement au gouvernement caquiste de s'engager à déposer à l'Assemblée, dans les semaines qui suivront, un rapport faisant état des principaux constats de cette rencontre stratégique ;

Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement de développer un mécanisme de consultation formel et récurrent avec les communautés autochtones, afin de maintenir cette collaboration ;

Qu'enfin, elle mandate la Protectrice du citoyen afin d'assurer l'évaluation et le suivi de la mise en œuvre des appels à l'action proposés dans ce rapport, et ce, jusqu'à leur pleine réalisation. »

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/October2019/09/c7222.html

Share