Grande corvée 2.0 - Le ministre Jean Boulet lance une campagne pour inciter les travailleurs expérimentés à rester actifs sur le marché du travail

SAINT-HYACINTHE, QC, le 19 nov. 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, lance une campagne de communication pour encourager les travailleurs expérimentés à prolonger leur carrière et ainsi continuer de mettre à profit leur savoir-faire au bénéfice de l'économie du Québec.

M. Boulet a profité de son passage aujourd'hui au Grand rendez-vous RH Manufacturier, à Saint-Hyacinthe, pour faire l'annonce de cette campagne qui débutera le 25 novembre prochain. Elle comprend notamment la diffusion de vidéos présentant des témoignages de travailleurs expérimentés actifs sur le marché du travail sur le Web et les médias sociaux, de même que des communications avec des travailleurs âgés de 59 ans et plus.

En plus d'encourager ces travailleurs à prolonger leur carrière, cette campagne vise à faire connaître encore davantage les mesures et les programmes gouvernementaux favorisant la participation des travailleurs expérimentés au marché du travail.

Cet événement a également été l'occasion pour M. Boulet de parler des nombreuses mesures offertes aux travailleurs expérimentés. Parmi celles-ci, rappelons la bonification du crédit d'impôt pour la prolongation de carrière, auparavant appelé crédit d'impôt pour travailleur d'expérience, représentant un investissement de 533,2 millions de dollars sur cinq ans, soit plus de 104 millions de dollars par année. Globalement, les élargissements apportés en 2019 à ce crédit d'impôt profiteront à près de 158 000 travailleurs.

Citation :

« Le savoir-faire de nos travailleurs expérimentés est une richesse pour nos entreprises. En ce contexte de rareté de la main-d'œuvre, nous souhaitons que le plus grand nombre d'entre eux continuent de faire bénéficier notre économie et nos jeunes de leurs compétences. Cette campagne de communication s'ajoute aux nombreuses mesures qui composent le Plan d'action pour la main-d'œuvre pour inciter ces travailleurs à demeurer sur le marché du travail. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

Faits saillants :

  • Un rattrapage du taux d'emploi des 60 ans et plus par rapport à l'Ontario permettrait aux entreprises de bénéficier de la présence de 89 000 travailleurs supplémentaires sur le marché du travail québécois pour pourvoir les postes disponibles.
  • Selon les prévisions du ministère du Travail, de l'Emploi et la Solidarité sociale, pour répondre à la demande de main-d'œuvre, la nouvelle offre de main-d'œuvre proviendra en partie grâce à une hausse anticipée du taux d'activité des personnes âgées de 15 à 64 ans (12 %) et des personnes de 65 ans ou plus (7 %).
  • Lors du deuxième trimestre de 2019, le nombre de postes vacants au Québec a atteint un sommet à 140 420.
  • Cette campagne de communication s'inscrit dans le cadre de la Grande corvée 2.0. Cette initiative, lancée par M. Boulet en mai 2019, vise à mettre en place des mesures pour soutenir l'intégration durable en emploi de personnes faisant partie de groupes sous-représentés sur le marché du travail, dont les personnes immigrantes, les jeunes, les personnes handicapées, les travailleurs expérimentés, les personnes aptes au travail qui bénéficient de l'aide financière de dernier recours, les personnes judiciarisées et les Autochtones.
  • Rappelons que le budget pour 2019-2020 prévoit des investissements de 892 millions de dollars sur cinq ans pour le maintien ou le retour en emploi des travailleurs expérimentés et pour soutenir financièrement les entreprises qui les embauchent. En plus de la bonification du crédit d'impôt pour la prolongation de carrière, voici quelques mesures mises en place :
    • un crédit d'impôt pour réduire les charges québécoises sur la masse salariale liée aux travailleurs âgés de 60 ans ou plus, qui représente des investissements de 338,8 millions de dollars sur cinq ans;
    • un programme de subvention salariale qui soutient les entreprises qui embauchent des travailleurs expérimentés à temps plein et à temps partiel en accordant une subvention pouvant atteindre 50 % du salaire versé, sans excéder le salaire minimum, pendant un maximum de 52 semaines. Soulignons que ce programme était déjà en place pour les travailleurs expérimentés à temps plein;
    • une mesure permettant aux entreprises de couvrir 85 % des coûts liés à l'élaboration de moyens facilitant l'embauche et le maintien en emploi, notamment la prolongation de la vie professionnelle, des travailleurs expérimentés.
  • Le ministre Boulet a lancé récemment le Plan d'action pour la main-d'œuvre, dont les objectifs sont de :
    • contrer le phénomène de rareté de la main-d'œuvre; 
    • profiter du contexte actuel pour rendre le marché du travail encore plus compétitif;
    • développer notre sentiment de fierté à l'égard de nos emplois et de notre marché du travail.
  • Les entreprises ou les chercheurs d'emploi qui souhaitent obtenir plus d'information peuvent en tout temps joindre un conseiller aux entreprises ou un agent d'aide à l'emploi du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale au bureau de Services Québec ou au centre local d'emploi le plus près

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2019/19/c5332.html

Share