COVID-19 - « Prévenons une deuxième vague; encourageons le télétravail » - Martin Ouellet

QUÉBEC, QC, le 5 juin 2020 /CNW Telbec/ - Le député de René-Lévesque et porte-parole du Parti Québécois en matière d'économie et pour les PME, Martin Ouellet, demande au gouvernement de mettre en place des mesures qui permettront aux entreprises du Québec de favoriser le télétravail, une pratique encouragée par la Santé publique qui fera en sorte d'atténuer les conséquences d'une éventuelle deuxième vague de COVID-19.

EN BREF

  • Le télétravail, en réduisant le nombre de contacts, diminue les risques de propagation de la COVID-19; tout indique, d'ailleurs, que cette pratique est là pour rester.
  • Les entreprises ont besoin d'être épaulées pour acquérir l'équipement et les technologies nécessaires au télétravail.
  • Nos entrepreneurs sont résolus à s'adapter et à protéger la santé de leurs travailleurs, mais il faut tenir compte du fait que la pandémie leur a fait très mal.
  • En appuyant le télétravail, nous luttons contre une éventuelle deuxième vague de COVID-19.

La Santé publique est claire : lorsque c'est possible, les entreprises sont encouragées à permettre et à faciliter le télétravail. « C'est logique : plus on réduit les contacts entre les personnes - dans les bureaux, les transports en commun, etc. -, mieux on fait échec à la propagation du virus. En théorie, cela semble simple. Mais, en pratique, les entreprises, et particulièrement les PME, ont besoin d'être appuyées dans ce virage technologique. Bien qu'elles aient fait de leur mieux ce printemps, il faut reconnaître qu'elles ne disposent pas des mêmes ressources que le secteur public », a déclaré le député de René-Lévesque.

Le gouvernement du Québec doit appuyer les entreprises par des mesures concrètes et, ainsi, leur permettre de mettre en place, pour de bon, le télétravail pour davantage de travailleurs. L'appui du gouvernement peut d'ailleurs se décliner de plusieurs façons. « Il est impératif de soutenir financièrement les entreprises pour l'achat d'équipements, de licences et d'infrastructures technologiques nécessaires au télétravail. De plus, le gouvernement pourrait offrir des incitatifs fiscaux aux entreprises pour chaque jour télétravaillé par un employé. J'offre mon entière collaboration au gouvernement pour la mise en place de ces mesures, qui pourraient être détaillées en collaboration avec les représentants du milieu économique et des travailleurs », a conclu Martin Ouellet.

 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2020/05/c0155.html

Partager