La Financière agricole du Québec dépose son bilan de mi-saison en assurance récolte pour l'année 2019

LÉVIS, QC, le 17 juill. 2019 /CNW Telbec/ - La Financière agricole du Québec présente le bilan de mi‑saison en assurance récolte pour la province de Québec. Ce bilan, en date du 9 juillet, décrit les conditions climatiques et leurs effets sur les cultures produites. Il fait également le point sur la survie à l'hiver des cultures vivaces, des ruches, de l'ensemencement et du développement des cultures annuelles, ainsi que sur le déroulement des premières récoltes.

Bilan de mi-saison en assurance récolte, La Financière agricole du Québec (Groupe CNW/La Financière agricole du Québec)

 

Faits marquants en date du 9 juillet

Hiver

  • Mortalité hivernale importante des abeilles dans plusieurs régions. Cela est dû à la température estivale chaude de 2018, à une quantité importante de neige qui a tardé à fondre et au varroa qui n'a pu être éradiqué avant l'hiver
  • Difficile survie à l'hiver de certaines prairies de foin et de certains champs de céréales d'automne causée par le gel ou l'asphyxie des plantes
  • Malgré les froids extrêmes et la présence de glace au sol cet hiver, bonne survie des plants de bleuets ainsi que des pommiers

Printemps

  • Saison acéricole tardive et plus courte qu'à l'habitude. La température a toutefois favorisé une bonne production et le rendement est dans la normale, voire au-delà de celle-ci dans certaines régions
  • Conditions météorologiques de mai non favorables à l'agriculture retardant les travaux des semis et des plantations
  • Plusieurs prorogations de date de semis ou de plantation ont été effectuées
  • Semis retardés ou impossibles à certains endroits dû à la crue anormale des eaux
  • Levée inégale des semis de plusieurs cultures attribuable aux sols frais et trop humides. Ces conditions ont favorisé la présence d'insectes, de maladies et l'émergence des mauvaises herbes
  • Départ végétatif lent pour le foin, les pâturages et les céréales d'automne
  • Retards de croissance pour la majorité des productions fruitières et légumières
  • Retards de la floraison pour les productions fruitières et pomicoles ralentissant le début de la production de miel

Été

  • Première fauche de foin non débutée à terminer selon les régions. Le rendement et la qualité sont variables en raison des dommages constatés par le gel hivernal et le manque de chaleur au printemps. La plupart des récoltes sont effectuées dans de bonnes conditions
  • Malgré le retard causé par le manque de chaleur, la récolte de fraises et de certaines cultures maraîchères, comme la laitue et le radis, est débutée
  • Bien que les températures du mois de juin aient été plus favorables, la croissance des cultures accuse toujours des retards
  • Rendements anticipés autour des normales pour les pommes et les bleuets

En date du 9 juillet, le nombre d'avis de dommages à l'assurance récolte totalisait 1 066, comparativement à :

  • 1 307 à la même période en 2018
  • 1 353 en moyenne pour les cinq dernières années
  • 1 726 en moyenne pour les dix dernières années

Les indemnités versées à ce jour sont de 1 765 434 $

Pour en connaître davantage sur l'état des cultures des différentes productions couvertes par le Programme d'assurance récolte : www.fadq.qc.ca/salle-de-presse/bulletins-dinformation/etat-des-cultures/2019

Citations
« L'agriculture est un secteur vital de notre économie. Lorsque des aléas climatiques se présentent, les producteurs peuvent compter sur le partenaire stratégique qu'est La Financière agricole du Québec. Ses programmes s'inscrivent à tous égards dans la volonté de maintenir la pérennité du secteur agricole. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Grâce à ses différents programmes d'assurance et de protection du revenu, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans la gestion des risques d'une entreprise agricole. Lorsque les récoltes de nos producteurs sont confrontées aux risques inhérents du climat, le Programme d'assurance récolte intervient en limitant les pertes financières attribuables à ces événements. »

M. Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec, c'est…         

  • Une relation d'affaires avec plus de 24 000 entreprises agricoles et forestières
  • Une offre de produits et de services de qualité en financement, assurance et de protection du revenu
  • Des valeurs assurées s'élevant à 3,9 G$ et un portefeuille de garanties de prêts de 5,3 G$
  • Avoir la relève agricole au cœur de ses priorités en lui offrant une aide financière directe et adaptée à sa réalité
  • Une équipe soucieuse des besoins des producteurs agricoles et des enjeux en agriculture

Information :
Cynthia Byrne
Conseillère en communications et relations médias
La Financière agricole du Québec
418 834-6866, poste 6569
cynthia.byrne@fadq.qc.ca

 

Consulter le contenu original pour télécharger le multimédia : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/July2019/17/c8937.html

Partager