Plan Nord - Trois grandes institutions universitaires s'unissent afin de créer l'Institut nordique du Québec

QUÉBEC, le 15 oct. 2014 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, M. Pierre Arcand, le recteur de l'Université Laval, M. Denis Brière, la principale et vice-chancelière de l'Université McGill, Mme Suzanne Fortier, et le recteur de l'Institut national de recherche scientifique, M. Daniel Coderre, ont confirmé aujourd'hui leur volonté de joindre leurs efforts afin de créer l'Institut nordique du Québec, un nouveau centre de recherche et d'innovation interdisciplinaire et interinstitutionnel sur le développement nordique.

« L'annonce d'aujourd'hui est majeure, puisque trois grandes institutions universitaires travailleront de concert afin de mettre sur pied l'Institut nordique du Québec. Notre gouvernement a fait du Plan Nord un pilier de son action pour soutenir la relance économique et c'est pourquoi nous soutiendrons l'Institut nordique à titre de partenaire. Notre objectif est de mettre en valeur le plein potentiel du Nord, le protéger et l'habiter de façon durable et, pour cela, nous avons besoin de connaissances solides dans les domaines social, économique et environnemental », a déclaré le ministre Arcand.

Un projet essentiel pour le développement durable du Nord
M. Brière a souligné que le développement durable du Nord québécois fait face à plusieurs enjeux importants. « Dans un contexte de changements climatiques et avec un environnement unique à protéger, le développement nordique doit compter sur une expertise de pointe. L'Institut devra bénéficier de l'apport de précieux partenaires, comme les communautés du Nord, qui ajouteront leurs connaissances traditionnelles aux connaissances scientifiques et au savoir‑faire technologique requis pour développer durablement  le Nord québécois», a-t-il expliqué.

« En rassemblant au même endroit l'expertise du Québec dans les domaines de recherche liés au développement nordique, l'Institut deviendra un facteur d'attraction majeur pour les meilleurs talents sur le plan scientifique et technologique et une source d'innovation sociale. L'Institut servira de carrefour intégrateur aux   chercheurs des universités fondatrices ainsi qu'aux représentants du secteur privé », a ajouté Mme Fortier.

M. Coderre a fait valoir que le Québec devait être à l'avant-garde dans la recherche et l'innovation concernant le territoire nordique. « L'Institut contribuera à fournir aux décideurs des gouvernements, des communautés et du secteur privé les connaissances scientifiques et le savoir-faire technique nécessaires au développement éthique et harmonieux du Nord québécois. C'est l'ensemble de la population nordique qui profitera des résultats des travaux de l'Institut », a-t-il souligné.

Une aide gouvernementale de 3 millions de dollars
Le ministre Arcand a rappelé que, dans le budget 2014-2015, une enveloppe de 3 millions de dollars sur trois ans financée à partir du Fonds du Plan Nord avait été annoncée. « Avec ces sommes, le gouvernement soutient ses trois partenaires dans leur démarche visant à former un réseau intersectoriel et interinstitutionnel unique. L'aide contribuera à la création du nouveau centre de recherche et à sa mise en œuvre. Des postes de chercheurs spécialisés seront créés, et des activités de maillage et de réseautage, qui sont essentielles à un tel projet où nombre de partenaires sont issus de milieux diversifiés, seront réalisées », a-t-il précisé.

« La création de l'Institut nordique du Québec démontre la volonté du gouvernement de faire du Plan Nord une priorité. Avec ce projet, nous prenons les moyens nécessaires pour soutenir la recherche, le développement des connaissances et leur diffusion au profit de tous », a conclu le ministre.

À propos du Plan Nord
Le Plan Nord vise à mettre en valeur le potentiel économique, minier, énergétique, social, culturel et touristique du territoire québécois situé au nord du 49e parallèle. En équilibrant les aspects économique, social et environnemental, le gouvernement du Québec souhaite faire du Plan Nord une référence en matière de développement nordique responsable et durable et un projet rassembleur pour la société québécoise. Le Plan Nord créera des emplois et de la richesse tant pour les communautés nordiques que pour toutes les régions du Québec, dans le respect de l'environnement et des populations du Nord.

 

Sources :

Véronique Normandin
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Énergie et
des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord
418 643-7295

 

Carole Graveline
Directrice des relations avec les médias
Université McGill
514 398-1385


 

Nadine Blackburn
Directrice des communications
Institut national de recherche scientifique (INRS)
418 654-3814


 

Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Université Laval
418 656-3952
418 254-3141

 

Partager