Pandémie de la COVID-19 - Déconfinement de plusieurs milieux de vie, d'hébergement et de réadaptation pour aînés et clientèles avec des besoins spécifiques

QUÉBEC, le 19 juin 2020 /CNW Telbec/ - Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec présente son plan de déconfinement des résidences privées pour aînés, des ressources intermédiaires et ressources de type familial (RI-RTF) ainsi que des milieux d'hébergement pour les usagers ayant une déficience physique (DP), une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Plusieurs des mesures sont entrées en vigueur hier, le 18 juin, et ce, sur l'ensemble du territoire québécois.

Rappelons que plusieurs assouplissements concernant les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) sont également entrés en vigueur le 18 juin.

Résidences privées pour aînés
Les visites sont maintenant permises dans les unités locatives des résidents des milieux sans éclosion, et ce, si les personnes s'engagent à respecter les mesures de prévention de la COVID-19. Les activités de groupes intérieures et extérieures seront permises en préconisant la distanciation physique ainsi que le concept de bulle sociale.

Pour ce qui est des RPA où il y a éclosion, les activités repas à la chambre sont maintenues. Toutefois, la prise de repas en salle à manger sera possible dans ces résidences avec le concept de bulle sociale sur les unités fermées qui ne sont pas en éclosion, si les unités sont indépendantes les unes des autres. L'isolement à la chambre ou dans l'unité locale est maintenu pour les personnes infectées, suspectées ou en investigation.

Autres milieux
Le plan de déconfinement annoncé concerne également les ressources intermédiaires et ressources de type familial et ressources à assistance continue, les internats, les foyers de groupe, les unités de réadaptation fonctionnelle intensive et tout autre milieu d'hébergement régi par entente selon l'article 108 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux des programmes-services en déficience physique, en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l'autisme.

Les visites sont maintenant autorisées dans l'ensemble de ces milieux en cohérence avec les consignes sanitaires édictées par la Direction générale de la santé publique. Les repas doivent être offerts dans la salle à manger, à moins d'indication contraire ou dans les milieux en éclosion. 

Les personnes vivant dans ces milieux sont dorénavant autorisées, à la suite d'une analyse clinique, à sortir pour aller travailler, faire des sorties extérieures, supervisées ou non, et séjourner temporairement dans le milieu familial ou autre milieu désigné dans le plan d'intervention de l'usager. Les visites ou sorties nécessaires à l'intervention sont permises, toutefois les mesures alternatives téléphoniques ou virtuelles pour assurer le suivi peuvent continuer d'être privilégiées.

Faits saillants :

Précisons que le concept de bulle sociale consiste en un regroupement d'au maximum 10 ou 12 personnes au sein duquel il y a un assouplissement de certaines mesures, dont la distanciation physique. Le groupe de personnes doit toujours être le même lors des activités, et bénéficier des services fournis par la même équipe d'intervenants.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2020/19/c0494.html

Share