Développement économique régional - Relance de l'économie du Québec : un mandat de priorisation confié aux régions

QUÉBEC, le 4 juin 2020 /CNW Telbec/ - Avec l'objectif de susciter une mobilisation autour de la relance économique dans chaque région, le gouvernement du Québec lance des consultations pour proposer des priorités spécifiques à chacune d'elles. La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mme Marie-Eve Proulx, en a fait l'annonce aujourd'hui.

Les espaces régionaux d'accélération et de croissance ainsi que les pôles d'économie sociale, appuyés par les directions régionales du ministère de l'Économie et de l'Innovation, auront la tâche d'animer cette démarche de réflexion et d'offrir un soutien logistique aux participants.

Les élus des régions, regroupés au sein de l'Union des municipalités du Québec, de la Fédération québécoise des municipalités et de leurs propres instances régionales, prendront place au cœur de cette démarche. Ils devront choisir un coprésident des assises de consultation pour chacune des 17 régions. Ils seront également associés de près à l'élaboration de la liste des priorités régionales pour favoriser la relance de l'économie, qui sera établie à la suite de ces consultations.

Différents intervenants régionaux, comme les organismes de développement économique de même que les chambres de commerce et d'industrie, seront aussi invités à prendre part à l'exercice. Les mandats de réflexion devront être terminés au plus tard le 15 juillet 2020.

L'activité a pour objectifs de mobiliser les acteurs de tous les secteurs et de déterminer trois projets prioritaires par région. Ces projets :

  • permettront de répondre aux besoins exprimés ou de saisir des occasions d'affaires;
  • mettront en lumière les ressources requises ainsi que les organisations pouvant être responsables de leur mise en œuvre;
  • viendront parfois complémenter les engagements gouvernementaux déjà annoncés ou entrepris depuis l'élection provinciale de 2018, parfois s'ajouter à ceux-ci.

Suivant les résultats de ces consultations, le gouvernement du Québec pourra accompagner les milieux en fonction de leurs spécificités et de leurs priorités en vue de relancer leur économie dans un souci d'équité interrégionale. L'intérêt est aussi de susciter la mobilisation de tous les ministères autour des enjeux territoriaux.

Citations :

« La situation inédite que nous vivons actuellement commande que la relance économique soit planifiée dès maintenant, à l'échelle tant nationale que régionale. Il est essentiel que tous les acteurs soient mobilisés autour de cette démarche, y compris les ministres régionaux, les députés et les élus municipaux. La situation actuelle oblige les entreprises et les organismes à repenser leurs activités, et les instances de développement économique à revoir leurs interventions. J'ai toujours cru que chaque région avait sa propre réalité de développement. Le rôle du gouvernement est de veiller à l'équité entre chacune d'entre elles. La crise actuelle nous offre des opportunités qu'elles doivent saisir, telle l'autosuffisance alimentaire ou sanitaire. Le gouvernement voudra être là pour soutenir les projets régionaux qui émergeront de ces consultations afin de s'assurer que le Québec est plus prospère et plus fier. »

Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« Cet exercice de concertation régionale représente l'un des forums que le gouvernement du Québec met en place dans le but d'obtenir des idées de projets capables de stimuler la reprise économique dans chacune des régions du Québec. Cette initiative s'ajoute à celles mises en œuvre par notre gouvernement depuis le début de la pandémie, au départ pour aider les entreprises et les organismes à tenir le coup et, à présent, pour les amener à participer pleinement à la relance économique du Québec. Je m'attends à recueillir des idées innovantes, à l'image de la créativité qui habite les Québécois de toutes les régions. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière

Faits saillants :

  • Le gouvernement du Québec dévoilait, en septembre dernier, les nouvelles orientations pour soutenir l'innovation dans les entreprises de toutes les régions du Québec. Afin de marquer le virage proposé, c'est sous l'appellation « espaces régionaux d'accélération et de croissance » que les organismes accompagnent des entreprises. Les espaces régionaux d'accélération et de croissance sont des lieux de convergence qui facilitent la concertation, la collaboration et la communication entre les acteurs socioéconomiques d'une même région. Ils sont donc l'instance toute désignée pour animer ces consultations.
  • Présents dans toutes les régions du Québec, les pôles d'économie sociale sont entièrement voués au développement de l'économie sociale sur leur territoire. Ils font partie des interlocuteurs privilégiés en ce qui a trait aux questions de l'économie sociale sur le plan régional.

Lien connexe :

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l'Économie et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l'Économie et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

Twitter : twitter.com/economie_quebec
Facebook : www.facebook.com/EconomieQc
LinkedIn : www.linkedin.com/company/économie-québec
YouTube : www.youtube.com/user/MDEIEQuebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2020/04/c9595.html

Share