Pandémie de la COVID-19 - Le gouvernement du Québec vient en aide aux services de garde non subventionnés

QUÉBEC, le 8 mai 2020 /CNW Telbec/ - Pour aider les garderies non subventionnées (GNS) et les responsables de services de garde (RSG) reconnues non subventionnées à reprendre du service durant la période d'ouverture progressive, le gouvernement du Québec annonce qu'il leur versera un soutien financier de 22 millions de dollars.

Déjà, de manière inédite, le gouvernement du Québec a versé aux GNS 30,5 M$ du 16 mars au 1er mai 2020, puisqu'il a accepté de financer une partie de leurs coûts fixes, soit 5,95 $ par jour par place au permis. Avec les nouvelles sommes, lors de la réouverture, soit le 11 mai 2020 en zone froide et le 25 mai 2020 en zone chaude, ce montant sera bonifié à 10,10 $ par place. Cette bonification permettra notamment de compenser les pertes de revenus associées aux ratios éducatrice-enfants prescrits dans le cadre de la COVID-19. Cette aide s'appliquera jusqu'au 19 juin prochain.  

Finalement, des sommes seront également dévolues aux responsables de services de garde (RSG) reconnues non subventionnées, afin qu'elles puissent, elles aussi, ouvrir leurs portes et accueillir des enfants. Ces sommes totaliseront environ 370 000 $ pour les 48 RSG dans cette situation.

Citations :

« Nous vivons actuellement une situation exceptionnelle à laquelle notre gouvernement s'adapte quotidiennement. Et en vue de cette réouverture progressive, il est essentiel de mobiliser toutes les forces du réseau de services de garde éducatifs du Québec. Voilà pourquoi nous avons décidé de maintenir notre soutien auprès des GNS afin d'optimiser la capacité du réseau à répondre à la forte demande dans certaines régions, et ce, en perspective d'un retour éventuel à la fréquentation habituelle. Face à cette situation jamais vue, le gouvernement du Québec fait ce qu'il n'a jamais fait. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

« Je tiens à saluer le travail du ministre Lacombe et de son équipe dans la création de conditions favorables à la réouverture des garderies non subventionnées en installation en période de déconfinement graduel. Nous avons apprécié son leadership, son ouverture et son écoute tout au long des négociations des dernières semaines. Notre association et ses membres sont engagés à continuer à soutenir ardemment le gouvernement en période de crise sanitaire et d'être, avec l'appui essentiel de nos éducatrices, au rendez-vous pour les parents et leurs enfants à l'échelle du Québec. »

David Haddaoui, président de l'Association des garderies non subventionnées en installation, AGNSI

« La Coalition GPNS est heureuse que le ministre ait entendu les associations des garderies non subventionnées et leurs inquiétudes financières. Nous sommes confiants que les nouvelles sommes permettront de bien accompagner les propriétaires pour la réouverture de notre réseau. Nous continuerons de travailler diligemment en leur nom avec le ministre tout au long de cette période sans précédent afin d'assurer l'amélioration de l'équité et de la sécurité de nos garderies non subventionnées, des éducateurs/trices, des parents et des enfants. »

Marie-Claude Collin, présidente de la Coalition des garderies privées non subventionnées, CGPNS

Faits saillants :

Voici le détail de l'aide financière accordée par le Ministère depuis le début de la crise aux GNS :

Du 16 mars 2020 au 27 mars 2020 (20,4 M$)

Du 30 mars 2020 au 1er mai 2020 (10,1 M$) 

Du 4 mai 2020 au 19 juin 2020 (21,7 M$) 

Lien connexe :

  • Pour en savoir davantage sur le coronavirus, la population est invitée à consulter le site quebec.ca/coronavirus.

 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2020/08/c1822.html

Share