Bilan de session en culture : La ministre Nathalie Roy a rempli cinq promesses dans la dernière année

QUÉBEC, le 16 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Au terme de la session parlementaire, la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, fait le bilan de la dernière année. Ce dernier inclut notamment la réalisation de cinq engagements électoraux majeurs, ainsi que des aides financières en patrimoine bâti, dans la rénovation d'établissements de diffusion en région et pour la sauvegarde des journaux écrits.

D'abord, rappelons que, dans le budget de mars dernier, les sommes versées en culture ont atteint un seuil historique de 1,3 G$. Elles ont permis d'encourager la créativité, d'enrichir notre culture, de favoriser son rayonnement ici et à l'étranger, ainsi que de valoriser le patrimoine culturel et religieux.

Promesses électorales tenues

Dans la première année de son mandat, la ministre a honoré cinq promesses faites par son gouvernement en matière de culture.

Ainsi, en mai, elle annonçait conjointement avec le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, une bonification de 12,5 M$ de l'enveloppe destinée aux sorties culturelles dans le parcours éducatif, ce qui portait le financement total pour 2019-2020 à 32,5 M$ et allait permettre à chaque élève de faire 2 sorties culturelles gratuites par année, et ce, dès la rentrée en septembre.

En août, la ministre rétablissait, comme promis, les sommes allouées à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux, en confirmant un montant de 15 M$, auquel s'ajoutait une enveloppe récurrente de 5 M$ permettant de donner une nouvelle vocation aux lieux de culte.

En septembre, Mme Roy et M. Roberge annonçaient une aide supplémentaire de 5 M$, portant à 20 M$ la somme totale allouée à l'achat de livres destinés aux bibliothèques scolaires en 2019-2020.

En novembre, la ministre portait à 2,2 M$ l'enveloppe permettant aux élèves de pratiquer des activités culturelles gratuitement après les heures de cours.

Attendue depuis au moins 10 ans par le milieu culturel, la révision des 2 lois sur le statut de l'artiste est un autre engagement du présent gouvernement que Mme Roy entendait respecter. Elle lançait en décembre la première étape de cette révision : un exercice de consultations mené par l'honorable Liza Frulla et Mme Louise Beaudoin. À l'été 2020, les coprésidentes formuleront des recommandations qui permettront à la ministre de moderniser les lois.

Autres interventions majeures

Aide aux journaux
En octobre, la ministre dévoilait, en compagnie de son collègue ministre des Finances, M. Éric Girard, un plan d'aide de près de 50 M$ par année d'ici 2023-2024, afin d'assurer la stabilité de l'industrie des médias écrits et la préservation des emplois qui en découlent. 

Protection du patrimoine
Alors que les citoyens et les municipalités réclamaient depuis longtemps des outils en appui à leurs démarches de restauration du patrimoine bâti, Mme Roy et la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest, annonçaient récemment la mise en place d'un programme de 30 M$ qui prévoit un soutien financier aux travaux et 50 % du salaire des agents de développement en patrimoine immobilier engagés par les MRC. Avec la collaboration des villes, les sommes consenties pourront atteindre 60 M$ sur 3 ans.

La ministre de la Culture et des Communications a posé de nombreux gestes concrets en matière de protection et de valorisation du patrimoine. Tout d'abord, en accordant un statut de classement au Cyclorama (Sainte-Anne-de-Beaupré), à l'église Notre-Dame-des-Neiges (Trois-Pistoles) et au pont Narrows (Canton de Stanstead). Puis, en proposant des mesures d'assouplissement au plan de conservation de l'Île-d'Orléans. Elle annonçait également son intention de classer le monastère de Berthierville, le pont Galipeault, la maison Jobin-Bédard, le dispensaire de La Corne et sa collection d'objets, ainsi que le collège de l'Assomption, en plus des sites patrimoniaux de l'Abbaye-Notre-Dame-du-Lac-à-Oka, des Tours-de-Guet-de-Sainte-Flavie et de la Maison-Brossard.

Rénovations de lieux de diffusion
Parce que la culture doit être accessible dans toutes les régions du Québec, la ministre a permis le rehaussement d'établissements de diffusion en région, en octroyant notamment une aide financière de près de 5,8 M$ à la salle Rolland-Brunelle du Centre culturel Desjardins, à Joliette. Le Théâtre du Bic recevait pour sa part 2,4 M$, alors que le Théâtre Palace Arvida, fermé depuis 5 ans, bénéficiait d'une aide gouvernementale de plus de 2,3 M$. Mme Roy confirmait par ailleurs une aide de 1,2 M$ à la rénovation d'une station radiophonique à Salluit.

Montréal n'a pas été en reste puisqu'en septembre, la ministre accordait 11,9 M$ au Théâtre du Nouveau Monde, permettant ainsi d'importants travaux de rénovation et d'agrandissement.

Bibliothèques, livre, musique et musées
Outre le soutien qu'elle accordait aux bibliothèques scolaires, la ministre bonifiait de 500 000 $ celui réservé aux centres régionaux de services aux bibliothèques publiques et de 1 M$, l'aide accordée au secteur du livre, soit l'édition, les libraires, les activités comme les salons du livre et les projets collectifs.

À l'occasion du Gala de l'ADISQ en octobre, la ministre confirmait un soutien additionnel de 15 M$ au secteur de la musique visant à favoriser le rayonnement des contenus québécois ainsi que leur découvrabilité dans la sphère numérique. Plus tôt dans l'année, elle avait annoncé la création d'un réseau prévoyant l'embauche d'une quarantaine d'agents de développement culturel numérique dans plus de 50 organisations culturelles nationales, sectorielles et régionales.

Mentionnons, pour conclure, la confirmation d'une importante aide gouvernementale de 61 M$ à 96 institutions muséales réparties à travers le Québec, dont 16 qui n'avaient jamais profité de soutien.

Citation :

« La culture, c'est l'expression artistique de notre identité, de notre mémoire et de notre vision de l'avenir. Tous nos soutiens financiers et gestes posés en matière de culture ont pour but de la mettre en valeur et de la faire briller à la grandeur du Québec et ailleurs dans le monde. Votre gouvernement a de grandes ambitions pour elle et, par ses actions, il souhaite propulser les talents reconnus et émergents, embellir le Québec et célébrer la richesse de sa culture. Nous continuerons à appuyer le dynamisme culturel québécois et à valoriser un patrimoine et une créativité dont les Québécois sont si fiers. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

Liens connexes :

Suivez le Ministère dans les médias sociaux                  @MCCQuebec

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2019/16/c0746.html

Partager