Bilan de la session parlementaire - Manon Massé fière du leadership solidaire

QUÉBEC, le 6 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Au terme d'une session parlementaire marquée par les cafouillages de la CAQ, les porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, dressent un bilan positif de l'automne des solidaires.

« C'est Québec solidaire qui a mené l'Assemblée nationale à déclarer l'état d'urgence climatique et à mettre en oeuvre la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones. Tous les jours, Québec solidaire force les caquistes à faire leurs angles morts avec le sérieux et la pertinence qui démarquent nos élus. Voilà à quoi ressemble la véritable opposition au gouvernement Legault », a déclaré Manon Massé.

Saluant le travail acharné des dix députés solidaires, Mme Massé a souligné leur leadership en matière d'environnement, d'éducation, de santé publique, de protection du patrimoine et de lutte aux violences faites aux femmes, entre autres. Le travail des solidaires a contribué à plusieurs gains, dont la tenue d'une commission parlementaire sur la valorisation du verre et la mise en place d'un comité interministériel sur la crise de l'arsenic à Rouyn-Noranda.

La CAQ fait la guerre aux contre-pouvoirs

Pour le leader parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, la période de travaux qui s'achève aujourd'hui a mis en lumière la déclaration de guerre de la CAQ aux contre-pouvoirs qui se dressent sur son passage, une dérive inquiétante qui révèle le jupon conservateur du premier ministre.

« Quand on regarde aller François Legault et ses ministres, on a l'impression que le Parlement, les institutions démocratiques et le pouvoir législatif sont une épine dans leur pied. Simon Jolin-Barrette impose, bouscule et fonce. Il se comporte comme si le Salon bleu, c'était son propre salon. Quant aux ministres de la CAQ, ils n'écoutent personne, ni les oppositions, ni les experts, ni le public », martèle M. Nadeau-Dubois.

« Ce qu'on voit comme de l'improvisation, c'est en fait l'idéologie conservatrice de la CAQ à l'oeuvre. M. Legault a les deux mains sur le volant et il vire à droite. Plus les Québécoises et les Québécois vont voir les vraies couleurs de l'idéologie caquiste, plus ils vont décrocher », a-t-il prédit.

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2019/06/c0357.html

Partager