La ministre Danielle McCann annonce un projet visant à rendre accessible un service de pointe pour les personnes amputées d'un membre inférieur

QUÉBEC, le 8 nov. 2019 /CNW Telbec/ - La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, annonce aujourd'hui le développement d'un nouveau projet innovant visant à rendre accessible un service de pointe destiné aux personnes amputées d'un membre inférieur pour une durée de trois ans. Ce service, appelé ostéointégration, consiste à établir une connexion structurelle et fonctionnelle directe entre l'os vivant et la surface d'un implant artificiel.

Ce service comporte un volet chirurgical, qui sera assuré exclusivement par le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), en étroite collaboration avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS) pour le volet d'évaluation initiale et de réadaptation postopératoire.

Les patients pourront poursuivre leur réadaptation à plus long terme au sein de l'établissement de leur région, en cohérence avec les orientations ministérielles pour l'organisation des services en réadaptation.

Citation :

« Ce projet novateur démontre que nous sommes à l'affût des plus récentes percées en vue d'améliorer la qualité et l'efficacité des soins offerts à la population québécoise. Nous avons à cœur de faire appel à des technologies et à des connaissances de pointe qui offrent aux patients les meilleures chances de réadaptation possible, contribuant ainsi à leur rétablissement rapide et à leur épanouissement au sein de la collectivité. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

  • Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) dispose d'un financement de 1,5 M$ annuellement pour que 50 patients par année puissent bénéficier de cette nouvelle approche, pour les trois années du projet.
  • L'ostéointégration est destinée aux personnes amputées (au niveau transtibial ou transfémoral) ayant des problèmes récurrents avec leur prothèse et leur emboîture, lesquelles nuisent à leurs activités quotidiennes.
  • Un plan annuel d'évaluation de l'ensemble des activités hospitalières et de réadaptation devra être déposé chaque année du projet, en date du 1er juin.
  • Le projet sera dirigé par le MSSS, en collaboration avec les deux établissements cités précédemment et l'Institut national d'excellence en santé et services sociaux.
  • Ces conditions visent à expérimenter et à évaluer le projet, afin de déterminer le modèle provincial de soins et de services de réadaptation permanent à mettre en place par la suite.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2019/08/c1565.html

Partager