Transformation alimentaire - Le gouvernement annonce une aide financière de 48 042 dollars aux Fermes Marcello

QUÉBEC, le 20 sept. 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, en présence du ministre de la Famille, ministre responsable de la région de l'Outaouais et député de Papineau, M. Mathieu Lacombe, annonce l'attribution d'une aide financière pouvant aller jusqu'à 48 042 dollars aux Fermes Marcello, spécialisées dans la fabrication de pesto. L'aide est accordée en vertu du programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité, qui vise à aider les entreprises à mieux s'adapter à l'intensification de la concurrence et à la rareté de la main-d'œuvre.

Concrètement, le projet financé a pour objet d'augmenter la capacité de production de l'entreprise, notamment par l'achat d'un broyeur, d'un cuiseur et d'une empoteuse, et d'améliorer sa capacité de refroidissement et de conservation des produits par l'achat d'une chambre froide. Le réaménagement de l'espace de transformation amènera, quant à lui, un gain de productivité. Ces améliorations permettront à l'entreprise de faire passer sa production de 280 à 740 litres par semaine en 2020 et, ainsi, d'augmenter sa productivité et sa compétitivité, tant sur le marché québécois qu'à l'extérieur.

Cet investissement s'inscrit en soutien de la Politique bioalimentaire 2018-2025 - Alimenter notre monde, notamment en favorisant le développement d'entreprises prospères, durables et innovantes. De plus, parce que les Fermes Marcello utilisent plusieurs ingrédients certifiés biologiques et que les producteurs locaux sont privilégiés pour l'approvisionnement en matières premières, l'aide financière contribue aussi à l'atteinte des objectifs mis en avant dans la Politique en matière d'occupation dynamique du territoire et d'augmentation des superficies consacrées à la production biologique.

Citations

« L'aide financière accordée permettra à une entreprise québécoise de se positionner avantageusement sur les marchés québécois et étranger. En aidant les Fermes Marcello à augmenter leur production et à mieux conserver leurs produits, le gouvernement du Québec favorise la présence d'aliments de chez nous sur les tables des consommateurs. Les aliments locaux ont la cote. Je suis fier d'appuyer une entreprise familiale qui se distingue dans l'utilisation de ressources locales et biologiques et de favoriser l'investissement dans la région de l'Outaouais. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Cet investissement est une excellente nouvelle pour la région de l'Outaouais et plus particulièrement pour une entreprise de la circonscription de Papineau. En soutenant l'essor des Fermes Marcello, le gouvernement du Québec soutient également la création d'emplois directs et indirects, stimule notre économie et permet aux gens d'ici d'avoir accès à des produits de qualité et très nutritifs. De plus, les Fermes Marcello veillent à réduire au maximum leur empreinte environnementale, préservant ainsi les ressources naturelles de la région. Je leur souhaite bon succès dans leurs affaires. »

M. Mathieu Lacombe, ministre de la Famille, ministre responsable de la région de l'Outaouais et député de Papineau

Faits saillants

  • Les Fermes Marcello SENC, entreprise familiale spécialisée dans la confection de pesto, fabriquent des produits sans organismes génétiquement modifiés et sans gluten, qui contiennent plusieurs ingrédients certifiés biologiques.
  • Le programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité est une action concrète qui s'inscrit au cœur de la Politique bioalimentaire. Il permet de contribuer notamment à l'atteinte des cibles suivantes :
    • Appuyer des investissements de 15 milliards de dollars réalisés par les entreprises de la production agricole, de l'aquaculture, des pêches et de la transformation alimentaire;
    • Accroître de 6 milliards de dollars les exportations bioalimentaires internationales du Québec;
    • Ajouter 10 milliards de dollars de contenu québécois dans les produits bioalimentaires achetés au Québec;
    • Augmenter la part des entreprises agricoles et de transformation alimentaire québécoises ayant adopté des pratiques d'affaires responsables.
  • L'industrie de la transformation des aliments et des boissons est un pilier de l'économie québécoise. Elle compte plus de 2 400 établissements répartis dans toutes les régions du Québec et elle assure plus de 71 000 emplois.
  • Avec des livraisons annuelles de plus de 30 milliards de dollars, l'industrie de la transformation est la plus importante activité manufacturière au Québec.
  • Environ 65 % des produits issus des activités de l'agriculture au Québec sont achetés par les transformateurs alimentaires québécois.
  • La Politique bioalimentaire 2018-2025 - Alimenter notre monde repose sur plusieurs grandes orientations qui concernent, entre autres choses, l'offre de produits bioalimentaires, la prospérité des entreprises et le dynamisme des territoires.

Lien connexe

Pour plus d'information : www.mapaq.gouv.qc.ca/robotisation.

Facebook 
Twitter 
Instagram 
LinkedIn 
YouTube

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2019/20/c8725.html

Partager